MORCHEEBA

0
44

#LiveReport 

Le 04/08/2022 au Mas des Escaravatiers – Puget-sur-Argens (83).

Une soirée mémorable. C’est au cœur des vignes, dans un cadre enchanteur et chaleureux, au Mas des Escaravatiers, qu’a eu lieu, le très convoité live de l’un des groupes pionniers du mouvement trip pop britannique, Morcheeba.

Après de nombreuses annulations, dûes à la crise sanitaire, il devenait enfin possible de découvrir, ou revoir, la formation mythique des années 90, sous son line-up d’origine, avec l’ultra charismatique chanteuse des débuts, celle qui donna au groupe cette signature vocale si caractéristique, Skye Edwards. Et les faits sont là, plus que jamais, l’élégance de sa prestation tient du stellaire ; gestualité délicate et lancinante, prestance aérienne, la voix cristalline et si singulière de Skye, ravit plus qu’amplement un public venu très nombreux pour ce concert. En effet, de mémoire, rarement le Mas aura connu telle affluence, foulant ses terres en rangs serrés.

Rapidement, dès l’ouverture, les premières notes de la chanson « The Sea », lancées par Ross Godfrey, guitariste et membre fondateur du groupe, transportent l’audience au cœur même d’une rassurante nostalgie. Morcheeba n’a pas pris une ride, tout est là, intact. Renaissance à l’identique d’un projet qui, déjà à l’époque, avait eu l’effet d’une véritable bombe de créativité musicale. La perfection du show, la minutie et la précision dans l’interprétation des morceaux par des musiciens plus talentueux les uns que les autres, au sein d’un cadre sublime, rien ne manquait pour rendre la soirée plus parfaite qu’elle ne l’était déjà. 

Le public se replonge dans toutes les œuvres phares, extraites des deux albums “ Who Can You Trust” et  “Big Calm” avec des titres comme “Friction” ou encore “Let me See”, chanté par le public et orchestré par Skye. Une ambiance familiale, downtempo et apaisante émane du Mas tout au long de la soirée, et ce, malgré une chaleur intense. Le mélange des genres de l’époque nous ramène  dans cette légèreté euphorique qui sait si bien, au fur et à mesure des années, élever des ponts intergénérationnels.

En guise de final, Morcheeba nous gratifia de plusieurs reprises, David Bowie, les Rolling Stones, et un formidable medley de Donna Summer sur le titre « I Love to Love You Baby».

Aurélie Kula

morcheeba.uk

 

Article précédentNUITS DU SUD
Article suivantROCK EN SEINE
Aurélie rejoint l'équipe de Nouvelle Vague en 2013, en tant que rédactrice. Après plusieurs contributions, elle intègre le bureau du journal au sein duquel elle effectuera les missions liées à sa nouvelle fonction de secrétaire de rédaction pendant plusieurs années, ce qui l'amènera à couvrir beaucoup de concerts et de festivals, comptes rendus et interviews d'artistes de renoms et internationaux. Aurélie est en charge du "Son du jour" sur la page Facebook de Nouvelle Vague, publié tous les jours à 13h. Amatrice de jazz, IDM, dream pop, néo classique et de punk rock (en gros FIP), elle est aussi une grande collectionneuse de vinyles. Ses autres passions sont, à ce jour, la photographie, la littérature, la basse, les arts martiaux et le yoga. A présent, elle travaille en tant qu'assistante de production pour l'influenceur Nota Bene, youtuber spécialisé dans la vulgarisation de l'Histoire et le Gaming.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici