ANGELIQUE KIDJO

0
200
LIVEREPORT-Angeliquekidjo-WEB

Le 03/07/2021 au Carré Sainte-Maxime (83).

Je ne sais pas vraiment comment évoquer un concert d’Angélique Kidjo sans être débordé par l’émotion car nous ne pensons pas qu’il existe une artiste qui incarne et magnifie avec tant de perfection le sens de nos existences. Couple réunionnais, Béninois, Corse et Provençal, nous voyons l’Afrique comme un creuset qui exprime ses potentialités par sa connexion avec le reste du monde, son énergie séculaire et sa force spirituelle, elle semble, pour nous et plus que jamais, à même de montrer un chemin pour le futur de l’ensemble de l’humanité. Comme toutes les personnes passionnées par la diversité culturelle du monde d’aujourd’hui et les passionnantes rencontres qu’il permet, Angélique Kidjo a dès son plus jeune âge, investit sa culture Africaine dans un voyage de création musicale.

Elle a su connecter les rythmes fon et yoruba Béninois de ses racines à l’énergie et au style moderne, sophistiqué et international de l’électro New Yorkaise en colorant toujours sa musique d’un sens de la mélodie et de sons afro-cubains. Elle réussit un magnifique trait d’union entre l’ancestralité et l’avenir de l’humanité. Comme personne d’autre, Angélique reprend le flambeau de la diva sud-africaine Myriam Makeba, son le rôle d’ambassadrice culturelle Africaine également, Mme Kidjo, Mama Africa, parcourt le monde des grands de la world music sans jamais oublier les petits qui ont fait d’elle ce qu’elle est devenue.

Dès notre « bonne arrivée » au Carré Sainte Maxime pour ce concert en plein air, intimiste juste ce qu’il faut, Angélique nous éclaire de sa divine personnalité, accompagnée en petit comité de 4 musiciens antillais, ce combo aux couleurs chaloupées créoles, met en exergue la puissance de la voix d’Angélique Kidjo ainsi que le génie de ses compostions. Elle prépare toujours devant nous son plat multiculturel qu’on déguste comme attablé « chez Angélique », un restaurant familial où des surprises et des explosions de saveurs métissées nous attendent au tournant de chaque bouchée. Elle nous a promené entre des souvenirs de son premier album « Longozo », des hymnes survoltés devenus des symboles de la naissance de la world music et sa vision d’un futur humain plus partagé, respectueux de sa « base » naturelle, qu’exprime son dernier album « Mother Nature ».

Nous avons dansé comme si notre vie allait demain s’arrêter puis basculé dans l’émotion quand Mama Africa s’est adressée à nous avec ses phrases simples, sa pertinence limpide et son engagement sans équivoque dans l’amour de notre prochain. Son humour qui sait être impliquant et léger en même temps, est un outil d’ouverture au dialogue entre humains au delà de nos différences. Féministe, multiculturelle, écologiste, tolérante et passionnée de diversité, elle emporte l’ensemble de son public dans une transe du corps et de l’esprit enfin réunis, ainsi elle sait susciter en nous une nouvelle conscience corporelle et nous propulser hors de notre zone de confort pour nous offrir de nouvelles perspectives de construction individuelles et sociétales. Je ne pourrais jamais savoir si l’équipe du Carré Sainte Maxime se fait une juste idée du présent magique qu’elle nous a offert en invitant notre Grande Sœur. Nous avons vu des centaines de concerts, mais pour des raisons artistiques, culturelles, historiques et même personnelles, celui-ci restera gravé dans nos mémoires comme un des plus beaux, des plus forts et des plus bouleversants. C’est avec beaucoup d’émotion que je remercie toutes les petites mains du monde de la musique, celles qu’on ne voit jamais sur scène mais qui ont rendu ce divin miracle possible.

Datoundé Dandjo et Emmanuel Truchet

PS : pour approfondir la question profitez du splendide replay biographique « Queen Kidjo, le rythme absolu » disponible tout l’été sur pluzz.fr et intéressez vous et soutenez sa fondation « Batonga », consacrée à la scolarisation et à l’émancipation culturelle des jeunes filles vulnérables généralement exclues des initiatives d’éducation et de développement traditionnelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici