LE PAM

0
229
Zoom Le Pam

Fondé en 2017, le PAM résulte de la fusion des réseaux Trëma et Phonopaca. Aujourd’hui, il favorise la coopération des acteurs de la filière musicale en Corse et en région PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur). Plusieurs dispositifs ont été mis en place afin de mettre en avant ses 101 adhérents. Cela leur permet d’être mieux représentés et de gagner en visibilité. 

Animer la filière musicale et en développer l’économie, former et accompagner les artistes, promouvoir les réseaux des jeunes et talentueux musiciens : voici un aperçu des missions du PAM (Pôle de coopération des Acteurs de la filière Musicale en région Sud et Corse). Nadine Verna, directrice de cette structure relate : « En 2016, il y avait deux réseaux. Trëma se chargeait des lieux de diffusion et des festivals. Phonopaca constituait le réseau des labels indépendants. Quand l’histoire des grandes régions a été abordée, s’est posée la question de rapprocher ces deux entités. Le PAM est le fruit de cette fusion. Des réseaux comme le nôtre, il en existe 14 sur le territoire français. » 

D’après elle, plusieurs actions du PAM sont à souligner. Avec la création de ce nouveau pôle, il s’agit d’accompagner les mutations du secteur et de mettre en lumière ses acteurs parmi lesquels se trouvent les lieux de diffusion, les festivals et les producteurs de disques. « Nous les soutenons, les accompagnons et les représentons », poursuit Nadine Verna. 

Ce pôle assure la représentation de la filière régionale. Il noue également des relations avec les fédérations nationales. C’est le cas, par exemple de la FELIN (Fédération nationale des labels indépendants). Il planifie des concertations nationales avec les syndicats et ses adhérents. « Pendant la période Covid, nous n’avons jamais cessé de défendre et de soutenir la filière », précise-t-elle. Il a fallu organiser un véritable plan de sauvegarde pour la filière en région. 

Les membres du PAM ont ainsi effectué des réunions et des rencontres en visioconférence. Grâce à cela, cette structure a pu être au plus près de tous ses adhérents. Cela a permis d’effacer la distance qui les séparait. Des dispositifs ont été mis en place pour ses adhérents uniquement. C’est le cas de Quart2Tour. Cela consiste à contribuer à la création artistique musicale. Il convient aussi de proposer une tournée sur le territoire régional. Il s’agit également de participer au développement économique de la filière. Cela facilite la mutualisation. 

Son déroulement est simple : les structures adhérentes au PAM proposent de soutenir des artistes et planifient une tournée régionale de concerts dans les salles adhérentes. Ainsi, deux jurys différents étudient candidatures, projets et propositions de programmation. Les huit artistes sélectionnés bénéficient ainsi d’un accompagnement technique et artistique tout au long de l’année. 

Néanmoins, certaines activités sont ouvertes à tous les acteurs y compris à ceux qui n’adhèrent pas au PAM. C’est le cas des Inouïs du Printemps de Bourges. Nadine Verna explique comment cela se déroule : « Nous lançons un appel à candidatures dans toute la région. Ensuite, des jurys étudient ces dossiers et effectuent une sélection. Les huit artistes retenus pour représenter la région P.A.C.A participent enfin à la sélection nationale. » Ainsi, en général, à la fin, un groupe est sélectionné par région. 

Une fois choisi, celui-ci bénéficie d’un accompagnement, d’une tournée et d’une structuration professionnelle. « Nos actions concernant les acteurs en termes d’actualité, de conseils, de rencontres et d’informations sont ouvertes à tout le monde », déclare Nadine Verna. Pendant cette crise sanitaire, le PAM a également continué tant bien que mal à soutenir les activités liées au secteur musical en Corse et dans la région PACA. 

Chris Ferreira 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici