-M- (MATTHIEU CHEDID)

0
56

Interprète et musicien incontournable de la scène française, Matthieu Chedid alias -M-, fait son grand retour avec un tout nouveau spectacle pour présenter son nouvel album aux influences disco funk. Il est entouré des meilleurs musiciens pour partager en live son septième album studio “Rêvalité”, ayant pour thématique chromatique le violet, couleur où se rencontrent le bleu des rêves et le rouge de la réalité.

La musique, une histoire de famille…

S’il est indéniable que l’héritage artistique, de celui que l’on présenta longtemps comme étant le fils de l’artiste de Louis Chedid et petit-fils de la femme de lettres Andrée Chedid, puisse avoir eu une influence positive sur la trajectoire cosmique de sa carrière, résumer son génie à la génétique de son ascendance serait tourner le dos au travail indéniable fourni par cet enfant prodige durant toute son existence. Matthieu Chedid, alias “-M-”, a marqué, marque et marquera encore, de sa plume indélébile, l’univers tout entier de la musique. Profondément marqué par sa grand-mère, qui soutenait son désir de devenir chanteur et lui inculqua son amour pour la vie et son altruisme, Matthieu a toujours su garder ces préceptes comme point de mire. La Famille, dans ce qu’elle a de plus exhaustif, reste primordiale aux yeux de Matthieu qui prend autant de plaisir à se produire aux côtés de son père et de ses frères et sœurs (NDLR : tournée “La Famille Chedid”) que de ses amis les plus proches. Le public même, est plus que souvent invité, tel un membre à part entière d’une immense fratrie, à participer à l’édification de la tour “-M-”. Plus qu’une famille, une dynastie passionnée par la musique et la scène. Une rencontre complice entre différents univers unifiés sous la baguette d’un Matthieu Chédid chef d’orchestre d’un immense chœur battant.

La naissance de “-M-”

Matthieu Chedid fait ses premiers pas en 1978, année durant laquelle, à six ans seulement, il accompagne son père sur une chanson intitulée “T’as Beau Pas être Beau”. Par la suite, il compose avec les fils de Voulzy et Souchon. C’est au cours de la production de son premier album “Le Baptême”, sorti en 1997, qu’il s’invente et incorpore un alter-égo, à la manière de David Bowie et de son Ziggy Stardust. “-M-” sort de l’ombre. Matthieu Chedid et “-M-”, sont devenus, dès la création de ce second, deux entités indissociables. “-M-” est la facette extravertie du côté inhibé de Matthieu. Grâce à ce personnage, Matthieu peut voyager au sein de son univers, explorer et dépasser les frontières musicales. Sous une apparence délirante et colorée, armé de lunettes de soleil, les cheveux en l’air, habillé dans des tenues toujours plus extravagantes, il impose un double libéré et assumé. A la sortie de cet album, il joue en solo à la guitare, ou bien accompagné du violoncelliste Vincent Ségal. L’album ne connaît pas un franc succès à sa sortie, “-M-” est propulsé vers la notoriété grâce au single “Machistador”. Ses prestations excentriques ne le quitteront désormais plus tout au long des sorties de ses albums suivants.

La genèse de la reconnaissance et des collaborations

La suite, c’est “Je Dis Aime”, son second album, sorti en 1999. Ce disque contient nombre des grands tubes du musicien, tels que, “Onde Sensuelle”, “Je Dis Aime” ou bien “Monde virtuel”. Entre sonorités électroniques, lesquelles restent omniprésentes au fil de sa carrière, et mélodies plus classiques, “-M-” déploie, sur scène, des spectacles hauts en couleurs, alimentés par des objets tout droit sortis de son grenier. Des concerts qui subliment le double de l’auteur et qui contribuent à sa sulfureuse réputation. Les années 2000 sont une consécration pour l’artiste. De nombreuses collaborations artistiques marquent le début du millénaire. Il travaille au côté de Vanessa Paradis, collabore avec Arthur H et va jusqu’à reprendre une chanson de John Lennon en compagnie du fils de celui-ci, Sean Lennon. Les succès s’enchaînant, Guillaume Canet lui demande de composer la bande originale de son film “Ne le Dis à Personne”. En 2003, Matthieu revient avec un album plus doux, “Qui de Nous Deux ?”, inspiré par la naissance de sa fille. Au travers de ses titres, il évoque l’amour et les déceptions tout en jouant avec les métaphores. La même année, il réalise une des mélodies du film “Les Triplettes de Belleville”. Il sort ensuite “Labo M”, un disque expérimental et essentiellement instrumental. Ses nombreuses collaborations avec NTM, Guesch Patti, Gérald de Palmas et plus récemment Deluxe ou Roméo Elvis font de lui l’artiste incontournable. Au fil du temps, “-M-” devient un visage du made in France. Son ami et immense trompettiste Ibrahim Maalouf, ainsi que le flûtiste Magic Malik font également partie de la croisade.

Un retour aux racines

2009 marque un retour vers l’intimité. L’album “Mister Mystère”, plus épuré, dénué d’électronique laisse place à l’authenticité des instruments tels que le piano ou bien la guitare. Sur cet enregistrement, Matthieu reprend naturellement le titre “Mister Mystère” de Brigitte Fontaine, avec plus de douceur, plus de sobriété, mais plus sombre à la fois. Le titre “Amssétou” est influencé par Amadou et Mariam, un duo malien, avec qui il collaborera à nouveau plusieurs années après. Au gré de sonorités africaines, il évoque son séjour au Mali. Un DVD live est inclus dans le coffret de l’album. Entièrement co-réalisé par Matthieu Chedid et sa sœur, il s’agit d’une collaboration familiale telle que Matthieu a l’habitude d’entretenir au fil de son travail. Sur scène, il apparaît, en toute simplicité, abandonnant son costume et sa coupe de cheveux, en dévoilant à son public l’auteur sage qu’il sait parfois être.

La musique au-delà des frontières

Ces dernières années voient Matthieu se rapprocher un peu plus du paysage musical français actuel, en collaborant, notamment avec le rappeur Nekfeu ou bien la chanteuse Jain. Cependant, en parallèle, “-M-” prône le multiculturalisme et son amour pour ce pays qu’il affectionne, le Mali. En découlent un album désiré depuis longue date, “Lamomali”, et un projet collectif en 2017. Le musicien a un lien très particulier avec l’Afrique, en allant au Mali il dit être enfin rentré à la maison. Cet opus est le fruit du travail entre l’artiste français et Toumani Diabaté, lequel, issu d’une lignée de maîtres de kora (ndlr : un instrument traditionnel africain) avait, auparavant, collaboré avec Björk et Damon Albarn. Ce projet est porté par le désir d’un véritable engagement humanitaire et politique en dépassant les frontières. Il met en lumière la musique africaine, méconnue en France, tout en la modernisant.

Un retour aux sources

En 2018, “-M-” devient l’artiste le plus récompensé aux 33èmes Victoires de la Musique, ex-aequo avec le légendaire Alain Bashung. La même année, la pochette de l’album “Lettre Infinie”, son sixième album solo, est dévoilée sur les réseaux sociaux, accompagnée, quelques jours plus tard, du single “Superchérie”. Le disque sort le 25 janvier 2019. Le chanteur célèbre cette année les vingts ans de son album “Je Dis Aime”. Il revient à son amour du funk avec des compositions qui se révèlent dansantes. Le premier morceau “Superchérie” est produit par Thomas Bangalter des Daft Punk. Un recueil très personnel, souligné par une collaboration avec sa fille Billie, à qui il dédie la dernière chanson de l’album.

Musique et confinement

L’année 2020, durant la pandémie de Covid-19, “-M-” propose chaque semaine un concert retransmis en direct sur les réseaux sociaux, enregistré depuis son lieu de confinement. En date du 15 mai 2020, dix concerts ont ainsi été diffusés, balayant sa carrière (titres connus et chansons rares), dévoilant les coulisses de son processus créatif tout en proposant des reprises et des hommages à des artistes disparus (Christophe, Prince, etc.) Chacune des vidéo live est visionnée par plusieurs millions de spectateurs. Le 15 mai 2020, il publie un single inédit, “Croîs au Printemps”. Cette chanson, à double sens, renvoie au déconfinement et à la renaissance (verbe « croître »). L’intégralité des bénéfices engendrés par les droits de cette chanson sont reversés au Secours Populaire.

Et maintenant ?

Ces vingt dernières années, Matthieu Chedid a su s’imposer en tant que figure prédominante et incontournable de la scène musicale française. Malgré une voix qu’il aurait souhaité plus grave, l’artiste ayant du mal à s’écouter, continue avec passion à chanter et composer. Toujours doté d’une plume qu’il manie avec délicatesse et finesse, il multiplie les textes et calembours de manière poétique. Un artiste accompli, dégageant engouement et bienveillance. Accompagné d’une simplicité, d’une sincérité et d’un calme qu’on ne peut qu’admirer, “-M-” sait se faire, tour à tour, feu d’artifice électrique et berceuse acoustique. Deux décennies d’une carrière folle et d’une adoration pour la musique qui ne s’éteint pas. Le compositeur ravive, un peu plus, à chaque album, la beauté de son monde. Après un précédent spectacle en solitaire, Matthieu Chedid, renoue avec l’esprit de groupe en se faisant accompagner d’un nouvel équipage qui l’accompagne sur la tournée de son nouvel album “Rêvalité” Actuellement en tournée (ndlr : depuis le mois d’avril), Matthieu avoue avoir retrouvé ses racines groove et funk. Soutenu par la divine bassiste Gail Ann Dorsey (ndlr: Lenny Kravitz, David Bowie ou encore Tears for Fears), “-M-” promet un show empli de délicieux moments en perspective.

Aurélie Kula

Le 10/12/2022 à l’Aréna du pays d’Aix- Aix-en-Provence (13), le 14/12/2022 à la Sud de France Arena – Montpellier (34), Le 15/12/2022 au Zenith Omega – Toulon (83), le 16/12/2022 au Palais Nikaïa – Nice (06) et le 15/04/2023 à l’Aréna du pays d’Aix- Aix-en-Provence (13).

www.labo-m.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici