KAZ HAWKINS

0
167

Kaz Hawkins chante son histoire douloureuse. D’origine nord-irlandaise, mais chantant et jouant une musique foncièrement américaine, ancrée dans la soul, le gospel et le rythme and blues. Concentré d’émotions intenses et de sincérité, son parcours aussi bouleversant que singulier devient sa musique et sa force. Entretien.  

Dans votre nouvel album « My Life and I », vous racontez les difficultés que vous avez eu, comme dans « Surviving » et « One More Fight ». En quoi la musique a changé votre vie ? 

La musique m’a sauvé, je sais que ça peut être cliché, mais c’est littéralement ce qui m’a sauvé. « Surviving » était une lettre à l’oncle qui m’a maltraité quand j’étais enfant, c’était comme une « expérience cathartique », j’éprouvais tellement de haine pour lui à l’époque, mais j’étais aussi fière de m’en être sortie vivante. « One More Fight » est à propos de l’addiction à la cocaïne qui a conduit à une relation violente où mon ex-compagnon a essayé de me tuer. Ces chansons m’ont aidé à documenter ce que je ressentais alors que je me battais pour vivre un jour de plus. 

Vous avez beaucoup travaillé pour différents organismes et associations sur la santé mentale, cela vous a aidé à laisser votre passé derrière vous ? 

Non, il s’agit plus de donner quelque chose en retour, je veux montrer à travers ma musique que la vie vaut la peine de se battre. S’ils l’entendent de quelqu’un qui était dans les « profondeurs de l’enfer » et qui peut maintenant mener une vie normale, peut-être qu’ils croiront davantage en eux-mêmes. Parfois, il suffit de s’identifier à quelqu’un. 

Pourquoi est-il si important pour vous de participer à ce genre de lutte ? 

D’après la société je serai morte à l’heure qu’il est. Si je peux éduquer et informer à travers ma musique, alors il se peut qu’un jour cela sauve une vie. Je crois que mon destin est de chanter pour ceux qui n’ont pas de voix. 

Parlons de musique, comment définiriez-vous votre style de musique ? 

Oh wow, c’est tellement difficile pour moi de me mettre dans une case. Ma voix peut être blues, soul, ou même pop. Ma composition est folk/Americana avec un rythme celtique/gospel mais pas traditionnel et je peux aussi faire du rock ou du jazz. Je suppose que 20 ans à chanter dans des groupes de reprises m’ont donné une base polyvalente. 

Pour en revenir à votre album, pouvez-vous nous en dire plus ? 

C’est une anthologie de mon travail de ces 10 dernières années. Il montre ma progression en tant qu’artiste. C’est « mon album anniversaire », j’étais auteur-compositeur en secret depuis des années, en 2012 je révélais, pour la première fois, mes propres chansons. Ces 17 morceaux remasterisés retracent ma vie jusqu’à maintenant. 

Comment vous sentez-vous d’être en tête d’affiche du « Blue Roots Festival » ? 

Je suis très émue, car les Français m’ont adopté et m’ont fait une place dans leurs cœurs, c’est un grand honneur d’être acceptée comme ça. 

D’ailleurs vous vivez maintenant en France, pourquoi ? 

Oui, et j’adore ça. Nous avons décidé mon mari et moi, d’essayer de trouver la paix, loin des souvenirs traumatisants et nous l’avons enfin, depuis 2 ans, dans une de maison près de Limoges, trouvée grâce à nos amis du « Buis Blues Festival ». Ce festival est devenu ma maison, je me suis fait beaucoup d’amis grâce à lui. 

Avez-vous déjà de futurs projets ? 

Mon groupe et moi sommes actuellement en tournée au Royaume-Uni. Puis nous retournons en France pour jouer à Meyreuil. Après cela, nous nous dirigerons vers le studio pour enregistrer mon prochain album qui, je l’espère, sera prêt pour sortir au printemps. 

Pour finir, que pouvons-nous vous souhaiter pour l’avenir ? 

Je vais continuer à écrire mes « ballades cathartiques » et j’espère que le public français continuera à apprécier mon groupe en 2023. Je suis très fière d’avoir un groupe majoritairement français, ils sont très talentueux, c’est tellement devenu ma famille que nous ferons une grande tournée en France l’année prochaine. 

Laurie Marinacce 

Le 09/09/2022, dans le cadre du Blues Roots Festival au Domaine de Valbrillant – Meyreuil (13). 

www.kazhawkins.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici