CLARA LUCIANI 

0
187
Zoom Clara Luciani

Après sa Victoire de la Musique en 2020, Clara Luciani a révélé son deuxième album solo. Sorti le 11 juin 2021 et intitulé “Coeur”, il s’est directement classé numéro un des ventes d’albums en France. Interview avec la jeune artiste française qui fait rimer succès et humilité.

Première question, comment vas-tu ?

Je suis super excitée. Ma dernière chanson résonne d’ailleurs avec le bonheur et l’excitation que j’ai, de pouvoir reprendre la vie et les lives. Il s’agit du titre “Respire encore”, il décrit parfaitement mon état d’esprit actuel. 

Cela fait maintenant quelque temps que tu occupes le paysage musical français et ton style se dégage assez facilement. Quelles sont tes inspirations premières, artistiques ou thématiques ?

Je trouve mon inspiration dans la vie de tous les jours, dans mes émotions quotidiennes. Je suis très inspirée par le sentiment amoureux, sous toutes ses formes. Je pense que c’est ce qu’on peut retrouver et qui se ressent dans mon album. C’est pour cela qu’on peut retrouver le mot “coeur” dans toutes les chansons. Concernant les inspirations artistiques, elles sont assez variées à vrai dire, je peux aussi bien écouter ABBA, Claude François, Léo Ferré, que Georges Harrisson ou Neil Young. J’aime beaucoup de choses différentes. En revanche, ce qui réunit ces chansons qui me touchent, ce sont des mélodies très fortes. Mais sinon je peux aller de la folk au disco, en passant par de la variété française sans problème.

Sur la scène musicale française, qui t’inspire le plus ou de qui te sens-tu le plus proche ?

Il y a bien sûr beaucoup de personnes que j’admire. Je peux toutefois facilement citer Julien Doré, Juliette Armanet ou encore Benjamin Biolay. Ce sont eux dont je me sens le plus proche.

Justement en parlant de Julien Doré, sur cet album, est présent un duo avec lui (“Sad & Slow”). Comment est-il né ?

J’ai rencontré Julien il y a quelques années par l’intermédiaire d’un ami en commun. Tout de suite, il a été important dans ma vie, il m’a donné des conseils précieux, notamment sur comment gérer la médiatisation. C’est difficile et assez bouleversant quand tout à coup tu entends ta voix à la radio, que tu vois ta photo dans les magazines. Tout ça est un peu impressionnant, d’autant plus que j’étais toute nouvelle dans cet environnement. Il m’a ainsi guidé pour prendre les choses avec philosophie et calme. C’est donc une belle amitié qui est née, et on a très vite eu envie de collaborer ensemble. Au-delà des personnalités compatibles que l’on a, nous avons 2 univers musicaux qui se répondent de manière très naturelle.

A l’instar de Julien Doré, cela ne t’a jamais tenté de participer à des télé-crochets comme The Voice ou Nouvelle Star ?

Non, je n’ai jamais eu envie de ça. J’ai beaucoup de chance d’avoir pu trouver ma place ainsi. Je crois que j’ai parfois une personnalité un peu fragile et j’aurais peut-être assez mal supporté le fait d’être médiatisée du jour au lendemain. Je suis plutôt tout l’inverse. Cela fait 10 ans que je fais de la musique à Paris, que j’ai eu plusieurs petits groupes. Un jour, j’ai eu la chance de passer à la radio et que les gens viennent me voir en concert. J’ai fait tout petit à petit, à mon rythme, et c’est beaucoup plus adapté à mon tempérament. 

“Coeur” se déguste aisément et agréablement. C’est ainsi que l’on constate la qualité des textes que tu proposes, que ça soit sur “Le Reste” ou “Amour toujours”, d’où cela te vient ?

Les textes sont aussi importants que la musique. J’ai donc toujours essayé de soigner également cette partie-là des chansons. J’adore les mots. C’est un peu ma passion de toujours. C’était donc l’objectif de réussir à faire des mélodies entraînantes mais sans abandonner l’idée de faire quelque chose de qualitatif et de réfléchi. J’espère avoir réussi ce pari-là.

Celui-ci semble également plus personnel que “Sainte-Victoire”, comme avec “Le Chanteur” et “J’sais pas plaire”, est-ce le cas ?

Pour moi, les deux sont tout aussi personnels. Je pense que je ne suis pas capable de faire autre chose que des chansons très intimes et personnelles. J’ai vraiment l’impression que les deux albums sont comme des journaux intimes.

On en parlait tout à l’heure, mais récemment tu as choisi “Respire Encore” comme single pour continuer de promouvoir ce deuxième album, pourquoi ?

Il représente bien l’énergie générale du disque et cette impulsion de reprise de la vie que l’on vit actuellement. C’est une chanson qui me fait du bien et j’ose espérer que c’est le cas des personnes qui l’écoutent également. C’est vraiment un hymne aux sensations que l’on redécouvre aujourd’hui. Cela fait plaisir de pouvoir se retrouver tous ensemble, des dizaines de personnes dans une pièce. J’ai l’impression que c’est la première fois de ma vie que je vis une expérience pareille. Tous les petits bonheurs de la vie sont décuplés parce qu’on a presque oublié ce qu’était de pouvoir écouter de la musique avec d’autres personnes, danser, transpirer. Cette chanson raconte ça.

Cela correspond d’ailleurs très bien à ce que tu dois ressentir actuellement, du fait de l’approche du début de ta tournée de concerts, non ?

Oui je suis très excitée. Tout est prêt, le live est prêt. J’ai 2 nouveaux musiciens extraordinaires donc j’ai vraiment hâte de reprendre la route avec eux.

As-tu déjà des projets pour la suite ?

Absolument pas. Je préfère me concentrer pleinement sur le disque. J’ai l’impression d’avoir encore tant de chansons à défendre. Ensuite seulement, je penserai à la suite. 

Un dernier mot pour tes fans et les personnes qui hésitent encore à découvrir Clara Luciani en concert ? 

Venez sur la tournée car ça va être une grande fête. En plus, il y aura pleins de surprises !

Maxime Martinez

Le 07/10/2021 au Paloma – Nîmes (30), le 12/10/2021 au Cepac Silo – Marseille (13) et le 08/10/2022 au Dôme – Marseille (13).

www.claraluciani.store

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici