MILOUD ARAB-TANI

0
27

Coordinateur général du Réseau Buzz Booster et directeur de l’Affranchi (Marseille – 13)

www.buzzbooster.fr

Ta personnalité, ton parcours ? 

En premier lieu, je dois remercier mon équipe et tous les artistes avec lesquels j’ai pu réaliser mon parcours professionnel. Je suis arrivé dans l’association en 1992 – 30 ans cette année ! Après avoir été administrateur de l’association pendant la phase d’instruction de la construction de la salle de concert, j’ai été nommé directeur de l’Affranchi en 1995. Je suis particulièrement privilégié parce que c’est un grand plaisir d’avoir la responsabilité d’accueillir la plupart des artistes rap au début de leur carrière, et qui par la suite, ont un parcours dans les grandes salles de concerts et les festivals, en atteignant parfois la notoriété « grand public ». Mais le privilège plus important encore pour moi, c’est celui d’apporter des émotions et un épanouissement au public. Mon parcours, je le dois à la réussite de l’Affranchi qui s’explique par le renouveau permanent et de la présence des artistes : les artistes du début du rap français, tout comme la nouvelle génération – à quelques exceptions près. Grâce à ce travail accompli avec mon équipe, je pense avoir contribué à la reconnaissance du Rap dans le paysage culturel à une époque où le Rap était extrêmement clivant, peu diffusé. La considération apportée à l’Affranchi par le public, les artistes, les professionnels et les institutions est une satisfaction qui n’a pas de prix. Depuis une dizaine d’années, grâce à cette reconnaissance au niveau national, j’ai pu mettre en place et structurer le Réseau Buzz Booster avec un travail de terrain à travers toute la France grâce à l’aide et l’investissement des acteurs du hip hop qui m’apportent leur collaboration et leur confiance.

Ta playlist:

– Disque: Orelsan – “L’odeur de l’essence”.

– Film : “Beat Street” de Stan Lathan. 

– Livre : ”Bob Marley, l’album du souvenir” d’Adrian Boot et Vivien Goldman.

– Concert : Mickael Jackson à Nice en 1988 ou IAM à l’Affranchi en 2008.

Ta plus grande émotion musicale : 

Deux chansons à l’opposé l’une de l’autre : Rachid Taha « Douce France » et IdealJ « Hardcore ».

Ton espoir pour le futur ? 

La paix sur tout le monde. 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici