TOPHER

0
41

Multitasker musical (Antibes – 06)

topher.fr

Ta personnalité, ton parcours ? 

Je commence à composer au synthé en 1986 à l’âge de 12 ans puis la guitare à 19 ans.

1995, membre fondateur de France Techno, 1er site Internet européen dédié à l’émergence des musiques électroniques et hébergeur des sites web et e-mails perso des DJ’s, producteurs et associations phares de cette époque ainsi que d’une large communauté ultra active qui fera bouger les choses dans chaque région de France. Entre 1998 et 2001, je deviens en charge de la programmation des webradios de RESpublica puis Voila.fr de France Telecom.

Parti m’installer à Londres en 2000, je me rapproche de leur scène expérimentale dite IDM que je suis déjà depuis longtemps, et rencontre un grand nombre de ses protagonistes les plus importants, dont Aphex Twin, Squarepusher, Björk, Chris Cunningham, etc. Cela mènera en 2007 à un projet dédié au légendaire compositeur György Ligeti avec des artistes établis dans l’avant-garde tels que u-Ziq ou Zoviet-France, révélant également des artistes tels que Kink ou Jodey Kendrick.

Suite à un remix que j’effectue pour Meat Beat Manifesto en 2001 qui sera de nombreuses fois diffusé sur la webradio californienne Digital::Nimbus, je me retrouve lié à leur projet Igloo Magazine, devenu aujourd’hui le site d’avant-garde électronique le plus suivi et respecté au monde. J’y effectue toujours interviews et chroniques pour eux ainsi que pour Nouvelle Vague Magazine depuis 2013 quand les artistes sortent de ce spectre musical.

De 2014 à 2019, je suis largement impliqué dans les organisations de festivals d’arts numériques, d’abord Sophia Digital Art sur Valbonne puis RPM Festivals sur Londres, réunissant la fine fleur des légendes et révélations dans ce domaine.

Après un 1er netlabel en 2006, Aries Slant Recordings, dédié à mes caprices musicaux farfelus, je lance en 2017 Antipolis Recordings, dédié à promouvoir des artistes électroniques inclassables issus principalement de la région.

Actuellement, je suis dans le processus de tri et réenregistrement de mes milliers de bribes composées au synthé et à la guitare depuis 35 ans dans l’espoir d’en sortir un triptyque cohérent sur 2024-25. Lancement prochain d’une agence de booking dédiée aux artistes inclassables ainsi qu’une webradio qui fera la part belle à ma vaste collection de pépites méconnues, tous styles musicaux confondus. Je travaille également sur des musiques de films et documentaires qui devraient voir le jour d’ici un an ou deux.

Ta playlist:

– Disque : Impossible de faire un choix entre tous ces artistes : A-ha, Aphex Twin, The Art Of Noise, Autechre, Beastie Boys, Boards Of Canada, The Cure, Dead Can Dance, Depeche Mode, dEUS, Elysian Fields, Faith No More, Jane’s Addiction, J.M. Jarre, J.S. Bach, Juliana Hatfield, Kate Bush, Low, Meat Beat Manifesto, The Necks, Nine Inch Nails, Nirvana, PJ Harvey, Portishead, Prince, Public Enemy, Recoil, Serge Gainsbourg, Sigue Sigue Sputnik, The Sisters Of Mercy, Sonic Youth, Squarepusher, Steve Reich, Talk Talk, Tears For Fears, Tindersticks, Tori Amos, Underworld, Venetian Snares, William Basinski.

– Film : Surtout David Lynch, Roy Andersson et Akira Kurosawa, mais aussi Allen, Blier, Carpenter, Chabrol, Cronenberg, Dupieux, Hitchcock, Hughes, Kubrick, Lelouch, Leone, Lyne, Malle, Medem, Méliès, Murnau, Polanski, Powell & Pressburger, Reggio & Fricke, Russell, Solondz, Spielberg, Svankmajer, Tarkovsky, Verhoeven, Von Trier, Wenders, Yanne, et tant d’autres.

– Livre : Carl Jung. Hermann Hesse, et les philosophes antiques grecs et chinois. On n’a rien fait de mieux.

– Concert : AC/DC, Aphex Twin, Beastie Boys, The Cure, Depeche Mode, Duchess Says, Genesis, Hiromi, Jeff Buckley, Low, Meat Beat Manifesto, Nine Inch Nails, Peter Gabriel, Prince, Secret Chiefs 3, Squarepusher, Tricky, Underworld.

Ton espoir pour le futur ? 

Un pôle culturel influent qui servirait de contre-pouvoir face à une industrie musicale qui choisit délibérément depuis le début de ce siècle de ne plus promouvoir que des ersatz insipides, préfabriqués et malléables, se calquant uniquement sur une demande dont la vision globale de la musique a été forgée par les choix arbitraires de cette même industrie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici