SPOON

0
33

#NVmagLiveReport

Le 17/05/24 à la Salle Jean Ecard –Nice (06)

C’est une salle sans le moindre siège libre qui accueille les cinq musiciens du groupe niçois Spoon. Stéphane Brunello guitare acoustique en bandoulière et ses amis attaquent à 20h30 tapantes, dans une lumière rose et bleue, le fameux tube des années 80 « Wonderfull life » de Black. La vie n’est pas si mal quand on est dans un salle de concert et que l’on est une « foule sentimentale ». C’est cette très belle mais mélancolique chanson d’Alain Souchon qui suit. Une setlist qui alterne de la chanson française et des songs anglo-saxons puisés dans les années 60 et 70 avec quelques incursions dans les 80. Cabrel, Gainsbourg, les Beatles -le chanteur et le batteur viennent de visiter les mythiques studio d’Abbey Road- l’humour de Jacques Dutronc, un passage à New York avec Sting et quelques autres pendant plus d’une heure et demi. À droite, Aurélien Miguel, une fine lame de la six-cordes, chorusse de bien belle façon sur sa superbe guitare bleu-vert alors qu’à gauche Sébastien James nous offre de magnifiques solos aux saxophones. Frédéric Colombani à la basse et Jean-Luc Véran à la batterie sont, comme souvent, un peu en arrière, ils assurent avec brio (osons le dire) la rythmique et… les chœurs. Alors que Stef est entre temps passé à l’électrique, le quintet se lance dans une reprise du « A Kind Of Magic » de Queen. Et bien, c’était effectivement magique à en juger par le solo épique de Stéphane Brunello sur sa Stratocaster. Il passe un coup de Téléphone pour aller à New York avec nous, avant d’annoncer la fin du concert. Mais ils nous font quelques « Mots Bleus » sur des lumières roses en rappel. Du pop-rock-folk bien réjouissant.

Jacques Lerognon

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici