LES NUITS GUITARES : POMME

0
116
Livereport Les nuits guitares Pomme

Le 21/07/21 au jardin de l’Olivaie – Beaulieu-sur-Mer (06).

Pomme faisait la une de Nouvelle Vague fin 2020. Les projecteurs étaient tournés dans sa direction suite à sa Victoire de la Musique pour l’album « Les failles cachées ». Nommée artiste féminine l’année d’après, la jeune femme entre définitivement dans le paysage musical français. Dans un cadre paisible et charmant, celui du jardin de l’Olivaie, à deux pas de la mer turquoise de Beaulieu-sur-Mer, l’artiste était conviée aux Nuits Guitares.

La chanteuse Ma Saïsara a entamé la soirée et en a profité pour présenter son nouvel album « Love Songs ». Sa voix et sa qualité de plume donnaient parfaitement le ton de la suite de la soirée.

22 heures sonnaient quand Pomme entrait avec aplomb, accompagnée de ses deux musiciennes et choristes. Le concert débute avec sa chanson « Anxiété ».

Peu après, étonnée du public venu en nombre, la chanteuse s’exclame : « je pensais que c’était une ambiance barbecue, transat…vous êtes nombreux en fait ! » Il n’empêche que la proximité entre elle et le public est immédiate et flagrante. Le public est heureux d’écouter ses chansons tristes. Moi aussi !

Pomme nous embarque dans son univers, rempli de poésie et de délicatesse.

Affaiblie par une angine ce soir là, elle nous avait prévenu, qualifiant d’avance ce concert de « spécial ». Pourtant, le timbre était toujours clair, son vibrato toujours aussi prononcé, et ses aigus aussi maîtrisés.

La chanson qui laissait la plus grand place à l’évasion est certainement celle s’intitulant « les oiseaux ». Embellie par l’auto-harpe, un instrument médiéval,  elle confère à la musique une dimension nouvelle et féérique.

Quant aux musiciennes, elles alternent batterie, xylophone, basse et clavier et délivrent de temps en temps quelques harmonies s’associant subtilement à la voix de Pomme. Baignée dans des effets de voix amplifiée, Pomme s’assimilerait presque à un ange…

La silhouette frêle et l’attitude  introvertie, Pomme avoue, de chanson en chanson, ses failles cachées. Autant de titres que de failles évoquées  : « Les cours d’eau », « Je ne sais pas danser », « Les séquoias ». Elle s’attaque aussi au titre phare de Mylène Farmer « Désenchantée »: la réappropriation est totale.

Vers la fin du concert, le public découvre une nouvelle faille, qui pourrait faire l’objet d’une de ses prochaines chansons (qui sait ? ) : la « phobie du rappel ». Autrement dit, la crainte que la foule disparaisse avant qu’elle revienne sur scène. Heureusement, le public de Beaulieu était largement accueillant.

Après avoir présentée son équipe, jusqu’au nom du chauffeur de bus (Roger), elle expose également son nouveau compagnon depuis ses dernières dates : un chapeau, drôle de haut de forme rouge et blanc, que la jeune femme avait réclamé à un spectateur venu la voir sur scène. Un pacte était conclu entre eux. Depuis, Pomme s’efforce à faire vivre à cet accessoire sa meilleure vie de chapeau, un peu comme le nain de jardin d’Amélie Poulain…

C’est avec son titre « Grandiose » que la chanteuse quitte son public. Et ça l’était !!

Clémentine Nacache

www.lesnuitsguitares.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici