JAZZ à JUAN: VAN MORRISON – STACEY KENT

0
63
Stacey Kent

#NVmagLiveReport

Le 13/07/22 à la pinède Gould – Juan-les-Pins (06)

C’est avec une belle formation de huit musiciens que Van Morrison s’empare de la scène quelques minutes avant 20h30.

Costume bleu ciel, lunettes de soleil et son harmonica. Et c’est parti pour plus d’une heure trente d’un show en forme de best of. Très belle setlist où alternent les reprises et les tubes du chanteur irlandais. On se met dans le bain avec Dangerous puis Thank God for the Blues où Van The Man troque son harmonica pour un sax alto. Les morceaux s’enchaînent, pas un mot au public, juste un coup d’œil au bassiste qui a tout l’air d’être le directeur musical, et ça repart. Tant qu’il est au saxophone, il nous offre une très belle version d’un standard de Lester Young The New Symphony Sid, avant un peu plus trad d’entamer un medley Baby, Please Don’t Go / Don’t Start Crying Now / Got My Mojo Working, du blues roots mais à sa façon. Derrière les deux choristes soutiennent la voix pourtant encore ferme de leur leader. Sur la droite sax ténor et trompette pulsent à qui mieux mieux. Une cover de Sonny Boy Willimason donne au guitariste, jusque-là assez discret, le loisir de nous faire un superbe solo à la slide, doublé par la percussionniste au vibraphone. Le Brown Eye Girl qui arrive maintenant nous indique que l’on est bientôt à la fin du concert. De fait, Van Morrison s’échappe sur la gauche avant de revenir harmonica en bouche pour le méga hit que tout le monde attend Gloria et son G.LO.R.I.A. égrené par tout le groupe et… tout le public. Ils font durer le plaisir et… même le chanteur parti, cela continue de plus belle sous l’impulsion de l’orgue Hammond. Chacun y va de son petit moment perso, tout particulièrement la choriste qui remplit de soul et de gospel ce Gloria que l’on va avoir en tête toute la nuit. Et pas de photos pour nous souvenir!

Il aurait peut-être fallu que la chanteuse Stacey Kent passe en première partie car là la comparaison ne lui rend pas grâce. Certes, elle chante bien, avec une plutôt jolie voix dans une toute aussi jolie tenue noire. Mais sa Valse des Lilas qu’elle chante en français ou le Besame Mucho qui suit ont du mal à convaincre.
C’est propre, bien arrangé, elle sourit beaucoup. Une musique qui conviendrait probablement mieux à un petit club avec des parasols en papier dans des verres colorés.

Jacques Lerognon

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici