HELLFEST – Dernière journée

0
70

Le 18/06/2023 à Clisson (44).

Ça y est, nous sommes dimanche 18 juin et aujourd’hui c’est le dernier jour du Hellfest, quoi, déjà ?

Eh oui, finalement le temps passe vite et même si on est fatigué et qu’ils ont prévu de la pluie, on va tout donner pour cette dernière journée qui nous propose des groupes de folie !

C’est parti pour aller shooter The Old Dead Tree qui joue à la Temple de 12h50 à 13h30.
Et ça tombe bien j’ai envie de dire car il commence à pleuvoir, la plupart des gens se réfugient sous les tentes, ce qui donne un peu plus de visibilité aux groupes moins connus donc c’est plutôt une bonne chose.
Le visuel est sympa et est arboré d’arbres, ce qui est cohérent avec le nom et l’état d’esprit du groupe.

A peine le temps d’aller prendre un fish&chips à manger qu’il est l’heure d’aller retrouver Hollywood Undead de 14h20 à 15h05 qui joue sur la Mainstage 1 et malgré qu’il pleuve quand même pas mal et bien le groupe a su ramener un maximum de public devant la scène !

C’est avec « Chaos » que le groupe ouvre le set, de quoi réchauffer les festivaliers qui sont actuellement sous la flotte et ils enchaînent avec « California Dreaming » qui est en raccord avec le décor sur scène, rempli de palmiers.
Un petit mash up « Enter Sandman » de Metallica avec « Du Hast » de Rammstein qui fait clairement son effet !
Nous allons également avoir droit à un lancé de ballon sur « Everywhere I Go » de quoi faire plaisir aux festivaliers qui retrouvent leur âme d’enfance en se lançant la balle !
Pour finir en beauté nous avons le droit au titre « Undead » avec un des membres qui agitent le drapeau français, de quoi brosser le public du Hellfest dans le sens du poil comme on dit !

C’est parti pour aller shooter Vektor, le quatuor américain de thrash metal qui joue à l’Altar de 15h10 à 15h55. Une très bonne énergie sur scène et très sympa à shooter !

Après une courte pause bien méritée il est l’heure de retrouver le groupe qui divisent pas mal de festivaliers, j’ai nommé Electric Callboy, groupe allemand de tekno metal qui joue sur la Mainstage 2 de 16h50 à 17h40.

Certaines personnes pensent que nous sommes au Tomorrowland mais non, nous sommes bien au Hellfest même si l’intro très techno peut nous faire penser le contraire et c’est sur le titre « Tekkno Train » que les allemands commencent leur set, de quoi embarquer les festivaliers à bord de leur délire plus que fun !
On aperçoit dans le public des festivaliers qui connaissent bien le groupe visiblement car ils ont des accessoires du style perruque, licorne, bandeau de sport sur la tête ou encore tout simplement des vêtements de couleur fluo.

Ce mélange de techno et de métal n’empêche absolument pas les festivaliers de pogoter, sauter, faire des circle pits bien au contraire, l’ambiance est à son rendez vous et un peu de fun dans le métal honnêtement ça fait du bien !
Leurs tubes, très funs en vidéo, sont imparables sur scène et le groupe sort l’artillerie lourde en enchaînant « Spaceman », « MC Thunder », « Hypa Hypa » et « Pump It ».

Un final plus que réussi sur « We Got the Moves » , chanson la plus populaire sur leur chaîne Youtube avec 33 Millions de vues, de quoi ravir le public !

Vous êtes prêt à embarquer pour Hollywood ? Vous n’allez pas être déçu puisque c’est vers la Mainstage 1 que nous nous dirigeons pour aller voir Tenacious D qui joue de 19h45 à 20h55.

Tenacious D est un groupe américain de hard rock satirique composé des musiciens et acteurs Jack Black et Kyle Gass et aujourd’hui sur cette scène du Hellfest ils vont vous raconter l’histoire de leur film « Tenacious D : The Pick Of Destiny ».

Débutant leur set sur « Kickapoo » et enchaînant sur le single « Tribute » c’est à la fin de « Video Games » que l’on peut apercevoir une représentation gonflable de Satan, il semblerait que le duo soit prêt à se battre à ce démon !

Mais il faut croire que la bagarre, ce n’est pas pour tout de suite car Jack Black et Kyle Glass s’affrontent à coups d’instruments-jouets, Jack optant pour un petit saxo style jouet d’enfant, tandis que Kyle montre qu’il a la plus grosse en reprenant « Baker Street » de Gerry Raferty à l’aide d’un énorme tuba.

Au final, les forces du mal seront vaincues en fin de concert sur « Beelzeboss » et « Master Exploder » !

On y est, dernier jour, dernier concert sur la Mainstage 1 et c’est Slipknot qui clôture le festival cette année en jouant de 22h30 à 00h.
Le rideau se lève et laisse apparaître la scène gigantesque du groupe. On retrouve trois étages, avec au sol des espaces pour les musiciens à cordes et le chanteur, au-dessus on a la batterie avec le synthé et le clavier, et encore au-dessus on a les percussions.

Le groupe commence par « The Blister Exists », un morceau de leur 3ème album, avant d’enchaîner sur des titres plus récents comme « The Dying Son » ou encore « Yen ».

Corey Talor, le chanteur, en profitera pour dédicacer « Wait and Bleed » et « Duality » au Clown, qui malheureusement n’a pas pu être présent ce soir à cause de soucis personnel.

Entre les pogos, les circle pits et les slams, le public du Hellfest est en feu pour le dernier concert.
On remarquera également une perte de poids impressionnant de la part de Mick Thomson, mais ne vous inquiétez pas, aucune maladie n’en est à l’origine, il a juste profité d’une petite remise en forme !

Après avoir fait sauter toute la foule venue voir le concert avec « Spit It Out », Slipknot termine cet excellent concert de la meilleure des manières !

Noémie Fazio

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici