MIËT : Ausländer

0
27

(Ici d’ailleurs / L’autre distribution)

Moins minimaliste que “Stumbling, Climbing, Nesting”, le nouvel album de Miët, “Ausländer”, est d’une grande richesse dans la composition et l’écriture. La solitaire Suzy LeVoid (Miët), sur scène comme en studio, redouble de créativité et d’énergie. Rock abrasif, et mélange subtil de boucles sonores, de rythmes hypnotiques et de lignes de basses puissantes, avec des textes inspirés du poète américain Walt Whitman, nous livre un album absolument sublime ! Le chant aérien, transcendant comme dans un rêve sur “Not the end”, vous transportera dans un univers musical qui n’est pas sans rappeler celui de la chanteuse Björk. “The one that loves”, par l’utilisation de synthétiseur surprend par son caractère introspectif et onirique. Mais, la nantaise, qui a pour instrument de prédilection la basse, ne se prive pas de s’en amuser à travers de longues traînées de lignes de quatre cordes. Une expérience sonore inoubliable, pleine de sensualité et d’originalité !

Céline Dehédin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici