MIDLAKE : For the sake of Bethel Woods

0
11

(Bella Union)

Midlake, groupe texan culte dans la lignée néo prog folk de Grandaddy, navigue dans ce genre « americana » fantasmé par eux et par nous. Surdoués, ils ont produit trois albums brillants, surtout le second, The trials of Van Occupanther (2006), magnifique hybride entre synthés et acoustique, avant que le chef, chanteur, compositeur Tim Smith s’en aille, sabordant le groupe. Qui allait survivre, et même plus que bien, car dans le suivant Antiphon (2013), l’absence du leader ne se remarquait même pas ! Il en va de même sur ce cinquième album, encore meilleur, totalement dans la lignée des précédents, aux lignes douces et aux ambiances feutrées, plus musclées parfois. Un ensemble parfait de morceaux hyper mélodiques se répondant et parachevant l’œuvre de ces gaillards qui avancent doucement mais sûrement, traçant leur route à présent hors des modes. Incontournable.

Jean-Jacques Massé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici