METTE HENRIETTE : Drifting

0
164

(ECM)

Après un premier (double) album éponyme, véritable coup d’éclat, il y a sept ans, la saxophoniste norvégienne d’origine Sami, Mette Henriette revient avec son opus intitulé “Drifting”, chez ECM. Le pianiste Johan Lindvall est toujours à ses côtés, tandis que la violoncelliste australienne Judith Hamann, véritable tisseuse de sons, complète ce line up hardi. Quinze pièces courtes, où beaucoup ne dépassent pas les deux minutes. Autant de petites historiettes narrées par le sax ténor.

Ambiance méditative, pas d’instrument rythmique, habile superposition des timbres. Le violoncelle se glisse dans les entrelacs du piano, en duo avec le sax, où quand le jazz rencontre la musique de chambre expérimentale. Profitons de ces trois quart d’heure d’enchantement, cela valait vraiment la peine de les attendre.

Jacques Lerognon

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici