GONTARD : 2032

0
96

(Petrol Chips)

Proche de Tara King TH., Gontard synchronise la sortie de “2032” avec celui du dernier album de l’artiste. “2032”, sorte d’odyssée en plusieurs parties, a commencé en 2019 avec “2029”. Ce deuxième volet commence par “Ce qui restera de nous”, vision apocalyptique, d’un monde pas si éloigné de notre réalité. “La bande à getno”, aux notes électro, là encore dresse un futur anéanti, par l’humanité. Ainsi, Gontard plonge l’auditeur dans une société dystopique, entre régime officiel géré par la nouvelle noblesse et ses droïdes, en opposition à la communauté utopique de libres penseurs, hommes de sciences et artistes. Deux clans qui essayent de se partager ce qu’il reste du monde.

Ainsi, ce western social, où la rivalité de classe est omniprésente, vous emportera dans cette histoire de science-fiction, qui n’en restera pas si vous n’y prenez pas garde. Dans la continuité du premier chapitre “2029”, cette nouvelle critique du monde d’après, est jubilatoire, incisive et cruelle.

Céline Dehédin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici