THOMAS KAHN

0
73

Le chemin parcouru par Thomas Kahn, le petit prince de la soul moderne, se retrouve concentré dans son dernier album « More than Sunshine ». Une rencontre avec un artiste simple, philosophe et généreux.

Ton album est un vrai rayon de soleil chargé d’une grande sensibilité. Comment fais-tu pour transmettre autant d’émotions? 

Chaque chanson raconte des éléments personnels qui me sont arrivés. Je travaille alors par « photo » d’un moment fort et je m’en sers comme point d’ancrage. Je pars d’un élément et ensuite j’ouvre le propos sur les sentiments humains que tout le monde partage : l’amour, l’espoir, la colère. « More than Sunshine » est né dans une période difficile pendant le confinement, et évoque un moment avec mon fils durant lequel j’ai ressenti quelque chose de très fort, beau et simple. Pour le tournage du clip, il y a aussi eu beaucoup d’émotions car c’était à New-York, le berceau du rêve américain mais aussi de labels de Soul. Être là-bas après un an et demi de travail, d’énergie et interpréter cette chanson pleine d’espoir… tout ça avec un levé de soleil fabuleux à Manhattan !

Tes chansons évoquent aussi des moments difficiles, elles sont alors une belle preuve de résilience, non ? 

Alors ça, ça vient de mes parents. Ils m’ont toujours appris à transformer la colère ou les moments durs, en une force pour avancer. 

Parmi tes compositions, de laquelle es-tu le plus fier ? 

Il y a deux chansons que j’apprécie plus particulièrement dans l’album. « Hope » qui raconte un moment très fort que j’ai partagé avec mon petit frère et qui vient comme un temps suspendu dans l’album. Et puis « Brother I miss you » qui parle de mon grand frère et pour laquelle j’ai fait 15 versions avant de trouver un équilibre qui me convienne. Mais si je devais parler de fierté, je suis fier de tout l’album !

Et est-ce que ce sont les chansons qui cartonnent le plus?

En tout cas, ce ne sont pas celles que nous avons mises le plus en avant. J’ai d’abord sorti « More than sunshine » en single, pour contrebalancer avec l’album de 2019 « Slideback » qui était plus produit et moins organique. Ce titre représente vraiment tout mon travail de recherche, mon introspection, la chanson soul et donc ce que je suis aujourd’hui. 

Sur ton site tu n’évoques pas ton passage par The Voice, pourquoi ? 

Je suis passé en 2015, ça fait presque dix ans. Cela m’a permis de faire de la musique mon métier. C’était un très bon tremplin et une expérience forte, mais je ne suis pas forcément attaché à cette image-là. Dans cette émission, nous sommes des voix et nous interprétons les chansons des autres. Pour moi la musique c’est plus que ça. C’est du travail de recherche et d’apprentissage. The Voice a été un moment de ma vie, mais après dix ans de travail ce qui me représente vraiment, c’est cet album. D’ailleurs je suis revenu à la télévision, dans “Taratata” pour sa promotion ! 

Dans cette émission tu chantes « Unchained Melody » avec Annie Lalalove, comment est venue cette idée de duo ? 

En fait, nous travaillons tous les deux avec Fabrice Nataf du Label Freedonia Entertainment. Nous connaissant tous les deux, il a proposé ce duo à Nagui qui a été emballé. C’était une belle rencontre, Annie Lalalove est une personne généreuse que j’apprécie beaucoup. Nous nous sommes retrouvés à interpréter cette chanson d’amour, ce qui n’est pas toujours facile. Nous l’avons fait avec beaucoup de simplicité et cela a fonctionné. 

Si tu devais partager la scène avec deux chanteurs, ou musiciens ? 

Tout d’abord Selah Sue, car c’est une grande chanteuse. Son duo avec le bassiste Marcus Miller est magnifique. Et ensuite, Brittany Howard, la chanteuse d’Alabama Shakes aux Etats-Unis qui a une telle énergie ! 

Quels sont des projets ? 

Il y a d’abord la tournée.  En même temps, je suis aussi en train de composer le prochain album. J’ai également contacté un label aux Etats-Unis. En tous les cas, j’ai envie de jouer là-bas. Et pour finir, je collaborerai bien en France avec des artistes comme Ben (l’oncle soul) ou  Kimberose…

Emeline Martinsse

www.thomas-kahn.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici