THE WEEKND

0
533

Connu pour ses performances vocales puissantes lors de ses concerts, mais aussi pour une importance particulière accordée au visuel, The Weeknd ne cesse d’évoluer tout au long de sa carrière. Avec ses titres “Starboy”, “Blinding Lights” ou encore “Can’t Feel My Face”, l’artiste canadien se pose en figure majeure du paysage musical mondial. The Weeknd, un mythe, une histoire…Portrait de cet artiste hors du commun aux multiples facettes. 

Les débuts : des décisions et des rencontres

Abel Tesfaye, dit The Weeknd, est né à Toronto (Canada), le 16 février 1990. Après une adolescence tumultueuse durant laquelle il testera de nombreuses drogues, il abandonne le lycée à dix-sept ans. Il raconte alors que son nom de scène vient en hommage à cette période quand, avec son meilleur ami, La Mar Taylor (son futur directeur créatif), il prend un matelas et “part un week-end sans jamais revenir”. L’artiste chante de plus en plus et met en ligne la chanson “Do it” en 2009. Il croise alors le chemin de Jérémy Roze qui lui propose de collaborer pour produire un dark R&B planant. L’association avec le producteur donnera trois morceaux : “What you need”, “Loft music”, “The morning”, mis sur la toile sous le nom XO. Ces titres commencent à faire parler de lui et Tesfaye décide de cultiver le mystère autour de son identité. C’est à cette période que le rappeur Drake découvre et apprécie ce style musical nouveau. Il lui demandera par la suite d’utiliser trois morceaux sur son prochain album “Take Care” (sortie 2011). La même année, The Weeknd fonde le label XO Records et publie sa première mixtape  » House of Balloons « . Il en publiera deux autres : “Thursday” et “Echoes of silence”. L’aventure des concerts commence alors…

L’ascension fulgurante

En 2012, le chanteur s’associe à Republic Records et sort l’album compilation “Trilogy” reprenant ses anciennes mixtapes et trois nouvelles chansons. Il prend alors toute sa place dans le monde de la musique et entre dans les classements. Son premier album studio “Kissland” sort en septembre 2013. Sa sortie, annoncée en avant première quelques mois avant, est un succès. L’artiste se révèle au grand jour et enchaîne les clips et les scènes. Il se fait aussi remarquer par son look, notamment  sa coupe de cheveux, inspirée d’un artiste américain dont il est fan : Basquiat. 2013 sera également l’année de la tournée de Justin Timberlake, “20/20 Experience World Tour”, dont The Weeknd fait la première partie. En deux ans, l’artiste sait s’entourer ou faire parler de lui : il apparaît au côté de Sia dans le titre Elastic Heart pour la B.O de Hunger Games, reprend le titre de Beyonce “Drunk in Love” version “garçon”, et à l’issue de sa première tournée aux Etats-Unis, il enregistre un duo avec Ariana Grande “Love me harder”.  C’est en réalisant le titre “Earned it”, BO du film “Cinquante nuances de Grey” que The Weeknd est propulsé à l’international.

Un talent et une notoriété reconnus

Le deuxième album “Beauty behind the mindness” sort en 2015 et confirme la qualité du travail du chanteur et favorise de nouvelles collaborations avec de nombreux chanteurs comme les rappeurs Future ou Kanye West. Après ce succès commercial, The Weeknd annonce un album, “Starboy”, dont l’ambiance sera issue de la culture hip-hop de la frime. Ce “nouveau chapitre” musical, comme il l’annonce sur les réseaux, se fait en collaboration avec le duo Daft Punk. Soignant la sortie de chaque album, il annonce celui-ci en lançant sur Youtube un court-métrage, “Mania”, réalisé par Grant Singer, quelques jours avant. Son album “After Hours”, sorti en 2020, met en avant un côté plus sombre et introspectif de l’artiste. L’album explore des thèmes tels que le chagrin d’amour, la célébrité et l’autoréflexion, avec des titres comme “Blinding Lights” et “In Your Eyes” devenus instantanément des succès. La voix falsetto caractéristique de The Weeknd brille tout au long de l’album, créant une expérience d’écoute immersive et émotionnellement chargée.

« Dawn FM « et mi-temps du Super Bowl LV

Après le succès d’ “After Hours”, The Weeknd est revenu avec son album très attendu “Dawn FM” en 2022. Cet album poursuit l’exploration du parcours et des luttes personnelles de l’artiste, mêlant éléments de pop, de R&B et de musique électronique. Des titres tels que “Take My Breath” et “Sacrifice” démontrent sa capacité à créer des accroches entraînantes et des mélodies mémorables. Grâce à ses nouveaux succès, les portes du show de la mi-temps du Super Bowl LV, en 2021, s’ouvrent à lui. Consécration pour bon nombre d’artistes américains, le chanteur offre un show à la mesure de sa renommée. En effet, The Weeknd sait faire preuve de polyvalence artistique, expérimentant différents styles musicaux et repoussant les limites. Des titres pop irrésistibles aux ballades sombres et atmosphériques, il continue d’évoluer tout en restant fidèle à son style caractéristique. En 2022 encore, il signe également la bande originale du second volet (“La Voie de l’Eau”) tant attendu de la saga Avatar, de James Cameron, avec son titre “Nothing Is Lost”.

Michael Jackson comme référence principale

The Weeknd tire ses inspirations musicales de divers genres et artistes. Il est influencé par le R&B, la pop, le soul, le funk, l’électro et le hip-hop, et il fusionne ces éléments pour créer son propre style distinctif. Sans surprise, tant la comparaison a été faite entre les deux, Michael Jackson est une des plus grandes sources d’inspiration de l’artiste. C’est d’ailleurs le titre “Dirty Diana” qui pousse le jeune homme à se lancer dans la musique. Prince, Marvin Gaye, Stevie Wonder et The Smiths, et même des groupes de rock alternatif comme Radiohead et Portishead, influencent The Weeknd dans ces morceaux. Ces titres sont ainsi souvent caractérisés par des mélodies atmosphériques, des arrangements sombres et un mélange de sonorités rétro et contemporaines.

The Weeknd artiste aux multiples facettes..

En plus d’être un artiste talentueux, au fil des années, il a construit une marque à succès et diversifié ses activités au-delà de la musique. L’une de ses principales réussites est la création de son propre label discographique, XO Records. Fondé en 2012, le label lui permet de sortir sa musique et de signer d’autres artistes talentueux tels que Nav et Belly. De plus, The Weeknd s’est aventuré dans le monde de la mode. Il s’est associé à des marques comme H&M et Puma, en proposant des produits dérivés en édition limitée et des lignes de vêtements. L’artiste international se retrouve aussi régulièrement sur les réseaux et dans les actualités en tant que chanteur, mais aussi acteur. Dernièrement nous avons pu le voir monter les marches du Festival De Cannes. The Weeknd est depuis longtemps un  grand cinéphile et fait régulièrement des références au cinéma dans ses clips, ses teasers ou ses interviews. Approchant le cinéma en passant par les bandes originales de film, il décide de franchir le cap avec “The Idol”, série qu’il co-écrit et produit. Il y interprète également un des personnages principaux, Tedros, un gérant de boîte de nuit un peu gourou, au côté de l’actrice Lily-Rose Depp. L’équipe a choisi de présenter les deux premiers épisodes au Festival de Cannes “hors compétition” en mai 2023. En France, la diffusion de “The Idol” a débuté début juin sur Prime Video. N’abandonnant pas la musique, il relie ses deux activités en créant l’album de la BO de la série et décide d’accompagner chaque épisode de la publication de nouveaux titres. 

Abel Tesfaye

Le 08 mai dernier, par l’intermédiaire d’une interview accordée au célèbre magazine “Vanity Fair”, The Weeknd fait une annonce choc au public, en annonçant vouloir changer de nom de scène. En effet, fini The Weeknd, et place à son véritable nom : Abel Tesfaye. L’artiste a d’ailleurs changé immédiatement de pseudonymes sur tous ces réseaux sociaux, officialisant davantage ce changement-là. Dans les colonnes du magazine, le chanteur explique “vouloir détruire The Weeknd” et “en avoir fini avec cette identité-là”. En pleine finalisation de son prochain album, il indique que celui-ci est le dernier sous le nom de The Weeknd, car il pense avoir fait le tour de ce qu’il avait à dire avec ce personnage. De plus, il indique que lors du tournage la série “The Idol” il a : “oublié comment chanter parce que je jouais Tedros, un personnage qui ne sait pas chanter. En tant que The Weeknd, je n’ai jamais manqué un concert. J’ai joué avec la grippe. Je mourrai sur cette scène, mais il s’est passé quelque chose de très compliqué dans mon esprit à ce moment-là” Alors coup de communication, comme l’artiste a toujours su le faire depuis le début de sa carrière, ou véritable remise en question et renaissance pour Abel Tesfaye… la réponse dans les mois et années à venir.

Emeline Martinsse et Maxime Martinez

Les 22 et 23/07/2023 à l’Allianz Riviera – Nice (06).

theweeknd.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici