BEN MAZUÉ

0
338
ZOOM Ben Mazué

Ben Mazué a récemment fêté ses 10 ans de carrière. Son dernier album “Paradis”, résolument optimiste, revient sur sa séparation et les changements que cela comporte. Lui qui a toujours dicté ses musiques en référence aux moments clés de sa vie se confie aujourd’hui pour Nouvelle Vague. 

Votre album “Paradis” est particulièrement optimiste alors que vous parlez d’une situation plutôt difficile à traverser qu’est la séparation avec la mère de vos enfants, d’où vous vient cette philosophie positive ? 

Je ne sais pas. Je pense que c’est dans ma façon d’écrire. J’écris toujours dans le but de rendre hommage. J’aime ça. Il y a toujours quelque chose de positif lorsque l’on fait ça. C’est la manière la plus simple et la plus inspirante d’écrire pour moi. En faisant cela, il y a toujours de l’optimisme qui en ressort. 

Vous arrivez à faire pleinement passé les émotions et sentiments à travers vos titres, notamment « Semaine A / Semaine B » ou encore “Tu m’auras tellement plu”, est-ce un objectif à la base ? En êtes vous fier ? 

Oui bien sûr, complètement. J’écris pour partager des émotions. J’essaie justement de parler d’émotions qui sont partageables. Quand j’ai des émotions qui me traversent mais qui ne sont pas partageables, je n’en fais pas des chansons. En musique, je ne suis ému que lorsque l’émotion est partagée. 

Comme le dit votre morceau “Confessions d’un rap addict”, vous adorez le rap, pour autant on ressent de moins en moins ce côté-là dans vos morceaux, pourquoi ? 

J’ai mis du temps à me trouver artistiquement. Je suis arrivé tard dans la musique, j’ai eu une vie avant. J’ai pris 2 albums pour trouver et comprendre enfin mon style. J’ai eu besoin de cette phase de tâtonnement pour me trouver pleinement. 

La période difficile dûe au Covid 19 semble derrière nous et vous allez reprendre très prochainement vos dates de tournée. Dans quelle disposition êtes vous ? 

Je suis à la fois très excité et anxieux, parce que cela fait longtemps que je ne suis pas remonté sur scène. C’est quelque chose d’assez stressant de se produire sur scène donc ce n’est pas évident à vivre. J’ai évidemment du trac. En même temps, c’est très excitant parce que la scène, c’est la raison d’être de mon métier. 

Pensez vous déjà à la suite ? 

A l’après tournée ? Non pas encore, la tournée commence dans quelques jours donc je suis concentré à fond dessus. Elle va nous amener jusqu’au Zénith en mars 2022 donc ça fait déjà beaucoup de choses à penser. Puis quand on aura fini les Zéniths, on verra où le vent nous mène. Pour le moment, nous sommes vraiment concentrés sur la tournée ! 

Maxime Martinez

Le 05/07/2021 dans le cadre des Nuits d’Istres (13) et le 08/08/2021 au théâtre de Verdure – Nice (06).

www.benmazue.com

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici