TIM DUP

0
54

Le 10/11/2023 au Théâtre de l’Esplanade – Draguignan (83).

Après avoir accordé une interview hyper sympa à notre rédaction, c’est l’heure de se diriger dans le chaleureux théâtre de Draguignan où les moelleux fauteuils bordeaux du parterre se remplissent tranquillement en attendant le concert qui commencera vers 20h45. Parmi le public, on y trouve un panaché d’âges différents, des adultes, dont des seniors, et même des adolescents de la classe de seconde musique du lycée Jean Moulin de la ville. Une fois, ce petit monde installé, Madame la Directrice nous présente la soirée en nous affirmant que nous allons passer un agréable moment avec un jeune artiste talentueux et hyper gentil. Sur la qualité humaine, nous confirmons ce fait. Concernant la prestation, bienvenue dans cette lecture, installez-vous et laissez-vous conter un moment suspendu. Dans une salle plongée dans l’obscurité, une lumière se pose timidement sur Tim qui se tient devant son instrument de prédilection. Ses doigts de pianiste glissent sur les touches avec virtuosité, il commence à chanter son titre éponyme Les Immortelles de son dernier album. Dès le premier morceau, les spectateurs sont fascinés à l’écoute de sa voix claire et douce de ténor en totale harmonie avec son piano. Entre les chansons, il communique avec les personnes assises devant lui, il avoue qu’être seul sur scène n’est pas forcément évident. Étant un bon narrateur, il s’en sort très bien finalement en nous confiant que son grand-père a vécu à Draguignan, et qu’il avait beaucoup apprécié son après-midi en visitant la cité.

Nous avons eu l’honneur d’entendre un extrait de son premier roman qui sortira début 2024. Musicalement, ce fut un concert intimiste agréable à écouter dans ce genre de structure. Ses nouveaux arrangements notamment sur “Pertusato”, “Porte Du Soleil” étaient sublimes. En milieu de set liste, il s’assoit au bord de scène et interprète “Entre Chien Et Loup” de son dernier disque. De cet opus, le single fraîchement sorti “Regarde-nous Danser” a apporté un rythme plus vif (j’avais envie de me lever et de danser, mais pour le coup, le pronom personnel n’aurait pas été le bon). Une mention spéciale à “Si Je M’Écoutais Vraiment” où ses aigus deviennent angéliques. Après nous avoir confié comment son duo “Toute Une Vie Sans Te Voir” avec Véronique Sanson pour “Duos Volatils” avait eu lieu, il enchaîne sur sa jolie reprise de “La Vie Ne Vaut Rien” d’Alain Souchon. Pour la fin du concert, Tim, avec humour, nous avait prévenu deux morceaux avant qu’il ferait un rappel. L’assemblée s’est donc exécutée avec des “encore” et “une autre” en tapant des mains. Youpi, ce fut reparti pour trois chansons ! Les applaudissements ont retenti avec des “bravos ”et “mercis”. Nous espérons le revoir bientôt, après tout, c’est lui-même qui affirme que faire des concerts dans le Sud en habitant Marseille était plus facile !

Valérie Loy

facebook.com/music.TimDup

Photo : Valérie Loy.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici