LES NUITS BLANCHES AU THORONET : JOUR 2

0
266

Le 28/07/23 au Thoronet (83).

Si je devais définir la deuxième soirée du festival des Nuits Blanches en trois mots, ce serait femme, danse et électro ! En effet, vendredi soir le Thoronet accueillait deux artistes féminines mélangeant, chacune à leur manière, chanson française à texte et musique électro. Zaho de Sagazan, jeune étoile de la scène française, a ouvert la soirée. L’artiste a géré avec naturel et humour une entrée pleine de rebondissements due à des problèmes d’ordinateur. Ce début improvisé avec une chanson voix et piano et les échanges avec le public ne l’ont pas déstabilisée, au contraire, créant une ambiance intime et bienveillante. Accompagnée sur scène de Tom Jeffrey et Alexis Delon aux modulateurs, synthés et batterie, elle a présenté les titres de son album « La symphonie des éclairs ». Sur scène, sa présence et son interprétation sont captivantes, notamment sur le titre « La tristesse ». Le public finit cette première partie dans un état de danse/ transe au rythme des paroles de « Ne te regarde pas, lâche-toi ». 

Suzane a pris la suite, avec la force de son énergie habituelle. Petit clin d’oeil à Mylène qui était aussi sur la Côte, elle commence par « Génération Désenchantée ».  L’artiste, seule sur scène, avec un écran géant et un jeu de lumières, a interprété ses titres les plus connus issus  de ses différents albums : « On a cassé la planète », « Pendant 24h », « L’insatisfait »… Particulièrement  émue après le titre « P’tit gars », elle dira sa joie d’être sur cette scène pour la première fois. 

Pour nous, ce fut une soirée riche en émotions, danse et motivation qui nous a apporté folie, puissance et détermination…

Emeline Martinsse

lesnuitsblanches.org

Photo : Emeline Martinsse

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici