KEVIN SAURA GROUP

0
81

Le 19/05/2023 à L’Escape Grappelli – Nice (06).

C’est dans la fameuse salle Grappelli que Kevin Saura a choisi de présenter son album au public niçois. La salle, mythique à l’époque du Cedac, renaît sous l’impulsion d’AnimaNice, situé à quelques dizaines de mètres du conservatoire où les cinq musiciens ont fait leurs classes. Un retour aux sources, bien venu, à l’heure de la consécration.

Les cinq amis Mickaël Berthelemy aux claviers, Philippe Ciminato aux percussions, Félix Joveniaux à la batterie et le frère, l’alter ego, Romann Dauneau à la basse, entourent Kevin Saura et sa guitare. Pas de temps mort, tempo rapide, le groupe enchaîne deux thèmes avant que le leader, assez ému, ne prenne la parole.  La musique que l’on va entendre est celle de ce nouvel et premier album “Dirty Talks”. Suit “Jean-Paul Blues”, un hommage à l’un de leur prof, Jean-Paul Ceccarelli. Très beau titre qui met en valeur le son rond et puissant – à la Jack Bruce- de Romann et un superbe chorus à la guitare de Kevin. Rien de tel qu’un blues pour découvrir ce qu’a dans les doigts un guitariste. Il le démontre un peu plus tard avec un très subtil duo percus-guitare dans “Ferber Dream”. Pour le thème suivant, Mickaël fait une belle intro, façon gospel pour une compo d’une très grande intensité, encore un hommage mais cette fois-ci à Kenny Burrell, l’un des grands guitaristes de jazz. Le rythme ne faiblit pas, blues, jazz ou jazz-rock, rock ou fusion, peu importe les mots quand la musique sonne et que les musiciens s’éclatent sur scène et partagent avec le public leur joie et leur plaisir de jouer.

Ils finissent le set tout naturellement sur le titre éponyme de l’album “Dirty Talks”.

Une bien belle soirée!

Jacques Lerognon

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici