JAZZ à JUAN: 13 juillet23

0
79

#NvmagLive Report

Le 13/07/23 à la Pinède Gould – Juan-les-Pins (06)

Un programme bigarré pour cette 4e soirée de Jazz à Juan. La chanteuse américaine Lizz Wright suivi du pianiste compositeur italien Ludovico Einaudi.

On commence donc en mode jazz vocal, fortement teinté de blues. Lizz Wright est accompagné d’un quartet de haut vol, Marvin Sewell à la guitare (il accompagnait Cecil Mac Lorin Salvant l’été dernier), Bobby Sparks à l’orgue Hammond (il a longtemps tenu les claviers de Snarky Puppy), Ben Zwerin (il joue avec Angelique Kidjo ou Lionel Loueke) et Ivan Edwars à la batterie. Du blues, du gospel jusqu’au 4e morceau où elle reprend « Old Man » de Neil Young (Harvest -1972). Superbe version magnifiée par la guitare slide de Marvin Swell et les ponctuations du B3. La voix de Lizz est prenante, profonde elle nous enveloppe littéralement. Un peu plus tard, elle rejoint le piano est nous interprète quelques ballades plus intimistes. Hélas, ce soir aussi, set un peu court, elle s’en va avec son bouquet de fleurs mais ne revient pas pour un rappel.

 

La nuit est tombée, il n’y a que très peu de lumière sur la scène quand le pianiste Ludovico Einaudi s’installe derrière le Steinway. Il nous propose de découvrir ses compositions qui oscillent entre ambiant et néo-classique. Tout d’abord en solo puis il est rejoint par un violoniste-altiste et un violoncelliste. Sa musique se rapproche de la musique contemporaine sans l’atteindre vraiment. Le public est très attentif, un silence profond s’échappe des gradins. Plus tard, un quatrième musicien, claviériste-percussionniste rejoint le groupe et là, leur prestation devient bien moins convaincante. Mais le silence est toujours de mise.

Jacques Lerognon

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici