HUBERT-FELIX THIEFAINE UNPLUGGED…

2
335

#NVmagLive Report

Le 22/01/22 au Palais des Festivals – Cannes (06)

Seuls quelques strapontins et places éparses étaient encore vide quand, avec les traditionnelles dix minutes de retard, le quartet d’Hubert-Felix Thiéfaine (HFT pour les amis) prenait possession de la scène précédant de peu le chanteur, silhouette longiligne, vêtu de sombre, discrètes lunettes.
Unplugged donc: guitare acoustique, piano droit, violoncelle et saxophone basse pour attaquer le premier titre de ce concert, « La ruelle des morts », belle mise en condition. HFT n’est pas très disert, juste quelques mots entre les chansons, Vous n’êtes pas venu pour entendre des discours..., nous dit-il. Le roadie lui tend une superbe Martin D28.  » 542 lunes et sept jours environ » suit. Et toujours les magnifiques prestations de Frédéric Gastard qui joue, danse avec les six kilos de son saxophone basse autour du cou. Il se permet même quelques petites percussions d’une main, en soufflant de l’autre! Suivront pendant plus d’une heure et demie un florilège de chansons anciennes, très anciennes ou d’autres plus récentes tirées du dernier album « Géographie du vide » (nommé au victoires de la musique nous rappelle-t’il). Multi-instrumentistes, le bassiste passe à la batterie, le pianiste à la guitare et le celliste à la basse électrique pour de nouveaux arrangements de tubes que le public chante par cœur. On aura donc « Je t’en remets au vent », toujours aussi émouvant, « Pulque, Mescal y téquila » bien brindezingue et « Les dingues et les paumés » avec une superbe intro mais hélas un peu trop de synthés. Son groupe le quitte pour un « Vendôme Gardenal Snack » seul avec sa guitare. Mais ils reviennent juste après, Lucas Thiéfaine, le fiston mais aussi le directeur artistique, délaisse sa batterie pour épauler, enfin, une Gibson électrique pour un ou deux titres. C’est l’heure du rappel après la classique fausse sortie. De toute façon, ils ne peuvent pas partir, on n’a pas eu « La fille du coupeur de joints ». Et, après une très prenante version de « La Queue », la voilà donc celle qui descend de la montagne. . Quatre guitares, le saxophone reste sur son stand mais 1000 voix s’élèvent pour prendre ensemble une tranche de tagada-tsoin-tsoin. Final avec basse, batterie et sax, puis HFT et sa troupe rejoignent les coulisses.

Soirée et concert féerique mais Thiéfaine, c’est du rock alors vivement la tournée Re-plugged de 2023.

2 Commentaires

  1. bonsoir

    merci pour tous vos commentaires
    je vais voir HFT le 15/05/22
    la liste des chansons est préméditée je sais bien mais laisse t il une ptite part à l’improvisation ?

    merci

    titof

  2. bonsoir,

    pour la setlist, elle doit se ressembler d’un soir à l’autre. Mais oui, il y a une belle part d’improvisation. Chaque musicien à son moment de liberté et en profite pleinement.
    A la guitare, au violoncelle ou au sax basse.
    Bon concert Titof!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici