GRAND CORPS MALADE, le 22/01/2014 au Silo (Marseille)

0
3

Premier concert de Grand Corps Malade auquel j’ai assisté, je ne savais pas à quoi m’attendre. De toute façon, on ne va pas voir un concert de Grand Corps Malade comme on assiste à un live de Metallica. Mais le bonhomme a des arguments de poids à faire valoir : une sympathie naturelle et communicative, des textes percutants dans lesquels on se reconnaît tous. Que ce soit « Le manège » ou le très drôle « Les lignes de la main » le public reste suspendu à sa voix rocailleuse, comme sur le magnifique « Roméo kiffe Juliette ». En guise de cadeau surprise, la venue de Richard Boringer pour interpréter « Course contre la honte ». Parrain de l’association Sourire à la vie, la première partie est assurée par des jeunes issus de cette association qui aide les enfants atteints de maladies graves.

Rémi Cavaillès

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici