GENERAL ELEKTRIKS / DANAKIL

0
97

Le 23/04/2022 à la Salle de l’Etoile Châteaurenard (13).

Il a plu des cordes toute la journée et en début de soirée ce samedi. Malgré le mauvais temps, nous sommes partis en binôme pour Nouvelle Vague assister à non pas un concert avec sa première partie, mais 2 mégas concerts.
L’accueil du personnel mérite d’être souligné. Nous avons apprécié le prêt du casque gratuitement pour les petites oreilles présentes. La salle est sympathique et l’équipement son est bien agencé. La petite fille qui m’accompagnait m’a dit : « j’ai l’impression d’être en boîte de nuit ».
La première partie commence, et là à notre surprise nous allons passer plus d’une heure avec ce groupe loufoque et psychédélique : Général Elektriks. Un son qui fait penser aux anarchistes musicaux des années 80, tous habillés de blanc dans un style propre à chacun. Un mélange de rock/pop/électro. Un son particulier est dû au clavier « Clavinet C 1968 » du chanteur Hervé Salters.
Lui et ses musiciens ont « foutu une claque » de zik façon electrik fantastik. Le public et les enfants présents ont sauté sur leur rythmik magik … Oui oui on en sort très « ik »… Ne les manquez pas s’ils passent vers chez vous car c’est un kiffe total.
Nous sommes venus assister à un concert reggae et pourtant, nous avons été excitées et habitées par des vibrations différentes. Ha… La musique, avec elle au moins, même de genres différents, elle nous unit.
Après un concert aussi intense, aller t’il nous rester de l’énergie pour Danakil ?
Évidemment … Dès que les baguettes ont lancé le tempo, que les cuivres, les percussions, la basse et la guitare ont commencé à jouer, le renouveau de vibes s’est emparé de nous.
C’est bras dessus bras dessous que Balik et Natty Jean apparaissent en chantant : « Où est dont ma place dans ce monde de fou ? Sait-on comment faire pour qu’il reste debout ? »
Et bien, c’est simple : prendre rendez-vous pour un moment de bonnes ondes et l’echo qui résonne en nous pendant un show nous donne la force pour le maintenir.
DANAKIL , c’est un collectif aux mélodies planantes et dansantes, aux messages forts dans ses positions. Ce soir, ils étaient au top pour fêter leurs 20 ans de carrière avec nous dans le Sud Est. Un autre Happy Birthday s’est fait fredonner au moment du traditionnel solo de Mister Bozo le Saxo vedette : le sien ! Et comme à l’accoutumée, il nous a régalé de plaisir vibratoire grâce à son instrument doré.
La soirée a duré presque 4 h, puisque entre les deux scènes, le changement des installations à demandé un peu temps.Tout était prévu pour l’attente : un duo de DJ « Conquering Sound  » à mixer ce moment. Nous avons passé la dernière heure aux balcons, installées dans de confortables fauteuils rouges. Nos corps entiers continués à bouger en cadence…
Ce soir, la scène était habitée par 2 astres extrêmement brillants.
Merci, on était dans les étoiles.
Je cède la plume , à une petite star qui va vous livrer son ressenti avec ses yeux et oreilles d’enfant :
C’était mouvementé et électrique le premier groupe. Ils n’ont fait que de danser et de sauter de partout sur scène les General Elektriks.
Bon, on en a « marre, marre, marre » que le concert soit trop bien ! On est dans un « Monde de Fou » avec l’univers de Danakil. « Imaginez » pouvoir les regarder en concert tous les soirs.  » Ne Touche Pas » à ce magnifique spectacle ! Accompagné de son Bob « Marley », il chante, il chante et il chante…
Valérie Loy et Shanna Bessières

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici