FESTENAU DU DRAGON

1
127

Du 17 au 20/08/2023 au Parc Haussmann – Draguignan (83).

Il était une fois, une équipe composée de joyeux fous. Ils avaient décidé de miser leurs pions sur un monstre afin qu’il puisse divertir les habitants de la cité et pourquoi pas inciter d’autres contrées à venir festoyer.

C’est dans le parc Haussmann de Draguignan que Le Festenau Du Dragon a pris domicile. La bête a ouvert les portes de sa tour pendant 4 soirées à thèmes différents.

Le jeudi 17 août, le public aux couleurs vert, jaune et rouge était venu d’un peu partout en France, et même d’autres pays à entendre les dialectes, pour avoir la joie de se régaler de reggae grâce à méga groupe international Steel Pulse. Oui, ils étaient là à Dragui et ces big men ont déchaîné les sisters and brothers. La scène à vibrer de bonnes ondes, d’amour, de bonne humeur et de paix. Amalk, le bassiste/guitariste est descendu devant les barrières afin d’être encore plus proche des gens. Il a invité les organisateurs et bénévoles à le suivre en queue leu leu sur les planches, au tempo de la zik du groupe.

Un moment inoubliable pour les chanceuses et chanceux.

Cela dit avant cette grosse tête d’affiche, deux groupes : De La Colline, un collectif local extra génial et Gang Jah Mind un groupe plutôt roots/raï pétillant, ont ouvert la soirée et l’ambiance à pris place sur le trône musical. 

Le vendredi 18 août, les tenues et les chemises disco ont habillé la fosse pour faire péter les paillettes. Les demoiselles et damoiseaux revêtus de vives couleurs, et parfois même scintillantes jusqu’aux joues, se sont transformés en reines et rois du disco. Le dancefloor s’est mis à scintiller et à transpirer pour la venue des Boney M. Habillés de costumes blanc et argent, ils ont interprété les plus grands succès du groupe d’origine de Bobby Farrell décédé en 2010.

Il est juste de le préciser, car apparemment certains  » admirateurs » n’étant pas au courant étaient déçus qu’il ne soit pas là. Deux de ses compagnes de chant et la fille d’une 3e composent cette formation avec Orlando qui a sa place à repris le micro. 

Un moment à retenir, c’est le passage « Daddy Cool ». Trois hommes ont été conviés pour monter avec eux sur scène afin de danser et de chanter. Pour eux, plus d’excuses pour ne plus danser en soirée, les vidéos sont dans les portables. Avant les seigneurs de la boule à facettes, il y a eu : Y’a Tatchi un chanteur/trompettiste congolais et son orchestre accompagné aussi de son ami chanteur Marango, DJ Grâce avec sa classe féminine qu’elle sème de St Tropez à Menton et Kessy Mcqueen avec sa voix angélique.

Samedi 19 août, direction le monde des guitares sèches et des castagnettes. Les robes fleuries, chemises blanches et boléros ont swingué version flamenco. Ce soir-là, trois dames (et d’autres sans doute) d’un certain âge ont attendu sagement autour d’un apéro soft l’arrivée des Gipsy King. En passant dans la foule, je me suis faite interpellé pour entendre toujours la même question : « c’est quand qu’ils commencent ? » Avec bonne humeur et gaieté, elles ont appris qu’elles allaient découvrir deux artistes en attendant : Mafé Maracujah et des tables de mixage, puis Lya une chanteuse espagnole. D’un air dubitatif, elles m’ont regardé, sagement, elles sont restées et comme des adolescentes elles ont Volare Oh Oh, Cantare Oh Oh… Ouf, sauvé, ce fut gagné !

Dimanche 20 août, nous avons assisté à une soirée vraiment spéciale.

Moins nombreux que les jours précédents, la fiesta a répondu présente pour l’équipe des organisateurs et bénévoles. Toutes et tous avaient besoin de soutiens et de partages après autant d’investissement pour cette première édition. Un thème de soirée 100 % Urban/électro. DJ Abdel qui malgré la disparition subite de son ami humoriste Wahid Bouzidi appris lors de son trajet pour le festival, était présent avec ses vinyles et son acolyte Cut Killer afin de balancer le son  Ce dernier s’est retrouvé au milieu d’entre eux afin d’ambiancer le peuple.

Ce qui n’est pas faux, c’est que Le Festenau du Dragon aura sa deuxième édition ! Comme la patience, le festoche c’est un plat qui se prépare à l’avance … RDV à l’été 2024 pour vous le prouver !

Valérie Loy 

festenaududragon.fr

1 COMMENTAIRE

  1. Bravo pour ce reportage la,prochaine saison arrivera vite et ça nous tarde MERCI beaucoup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici