DAME LILA

0
79

Le 25/11/2023 à la Trésorerie – Nice (06).

Le groupe niçois Dame Lila, mené par l’auteure-compositrice Dalila Cortopassi, a élégamment clôturé la 5e édition des « Festives », cette « mobilisation artistique et culturelle de lutte contre les violences sexistes et sexuelles » qui ouvre deux fois par an des « espaces de réflexion, de création et de fête autour des droits des femmes » dans toute la rue Trachel. Les femmes étaient donc bel(les) et bien à l’honneur (Barbara, Piaf, Pomme, Catherine Ringer) dans le choix des reprises mais la chanteuse à la voix lirico-jazzy et ses trois talentueux musiciens ont également présenté leurs compositions, notamment « Poésie pour déplaire » qui vient de sortir sur les plateformes musicales.

La maternité et le désir avec « Fontaine de lait » de Camille, le désir de non-maternité avec la composition « À mes descendants descendus », l’amour passionnel avec « On brûlera » de Pomme, ou encore le féminicide avec « Fais-moi rire, fais-moi mal » de Dame Lila : la palette des thématiques était étendue et l’ambiance toujours festive malgré la dureté de certains propos. Nous nous sommes laissé porter par le tambourin tribal de Dalila et la contrebasse envoûtante de Julien sur la chanson d’ouverture « Gardez votre thym », avons scandé les refrains de « Donne-moi ton cœur », soutenus par la batterie précise d’Omar et tellement apprécié le solo de la pianiste Claire dans la version boogie de « Non rien de rien ». Grâce à leur énergie, leur mélange virtuose entre opéra et cabaret et leurs textes remplis d’humour et de poésie, ce groupe au fort potentiel nous a offert un beau voyage au pays de la féminité et nous a donné envie de lever le poing…et de danser la vie !

Loreleï Martinsse

facebook.com/dame.lila.nice

Photo : Loreleï Martinsse

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici