DANIEL AUTEUIL

0
69
Crédit : Claire Slamic

Le 08/03/2022 à l’Anthéa – Antibes (06).

En ce soir du 8 mars 2022, nous nous apprêtons à clôturer la journée internationale de la femme devant un grand monsieur. Un homme aux cheveux gris, ponctuel arrive en costume noir. Il nous avait donné rendez-vous à 20 h pour son « Déjeuner en l’air ». Il est accompagné du guitariste Armand Méliès et du pianiste Colin Russeil. Le trio débute le menu sur des anecdotes d’enfance du chef avec des mélodies légères et timides. On fera un petit tour « Sous le pont Mirabeau » pour prendre l’apéritif avec Apollinaire. « Avoir 30 ans sous les étoiles et être celui qui dit » « Adieu Camille » lors d’une « Balade à la lune », voilà une jolie façon musicale de nous mettre en bouche la poésie d’Alfred de Musset. Il est temps de passer au plat de résistance. Un mets « Rouge Indigo » dont les arrangements ont été cuisinés par Gaëtan Roussel, lui a été inspiré par un ange du ciel, nous confit Daniel. Les mélodies s’accélèrent et deviennent plus intenses grâce à une guitare plus puissante et au pied du pianiste frappant une grosse caisse.

Au bout d’une heure de spectacle, le repas prend une légère pause. Certains ont pensé que c’était fini et ont failli louper le dessert. Voyons comment imaginer que ce soit si court ? Ce sont sans doute les talents de l’acteur qui ont fait croire qu’on pouvait se lever et ranger nos chaises. Ouf, Daniel Auteuil revient sur scène avec ses deux acolytes nous proposer leurs dernières gourmandises sur un air de baratineur, de « Faux-monnayeur ». Il prend le temps de nous expliquer que le grand réalisateur italien Mario Monicelli l’a aussi inspiré. En sifflotant sur « D’ombre et de Soleil » il nous dit que le temps est irrévocable à fuir. J’ai pu relever une particularité durant la représentation : chaque fin de chanson s’arrêtait net sur un mot et nous laisser en suspension… Je serai curieuse d’adapter ce spectacle dans une ambiance de piano bar, histoire de déguster un réel menu en même temps. Les invitations sont lancées, nous ne manquons pas de bonnes tables dans le sud-est.

Valérie Loy

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici