TURNSTILE : Glow On

0
38

(Roadrunner Records)

Moins énervé que le précédent « Time and Space », l’album « Glow On » du groupe de punk hardcore de Baltimore innove et explore de nouvelles possibilités. Turnstile n’hésite pas à faire appel à Devonté Hynes, alias Blood Orange, assez éloigné de leur esthétique musicale, sur l’aérien « Alien Love Call » ou sur « Lonely Dezires ». S’ouvrant à une nouvelle génération fan de Tyler the Creator, le groupe n’en délaisse pas pour autant son énergie explosive et ses riffs à vous décrocher les cervicales.  

Si certains aficionados de la première heure déplorent le côté mainstream de l’opus, nous y voyons davantage une envie d’éclectisme, un brin d’audace et une hargne toujours présente qui nous donne envie d’aller les voir bientôt sur scène.   

Marie-Ange Galangau

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici