TÖT : No Venimus En Paz

0
72

(Autoproduction)

Difficile d’échapper aux caricatures de l’electric body music, trop souvent connoté à un mouvement dont les codes et les attitudes sont considérés comme old school. Avec Töt, les influences sont notamment plus proches du synth punk et s’éloignent des archétypes qui lui sont assignés. Dès l’entame du disque, “Deceiver” est un assaut frontal chargé d’une colère irascible, un déluge rythmique proche de l’indus. Face au nihilisme ambiant, “Mon Nom Est Personne” est la désintégration même de l’égocentrisme, le refus d’un star-system où chaque individu se contemple, enfermé dans de vaines illusions.

“No Venimus En Paz” n’est pas une musique dansante, c’est un exutoire, un combustible dont les effluves se dispersent pour s’infiltrer au creux de l’encéphale pour atteindre le cœur. Derrière ces assauts, Töt exprime une sensibilité et une mélancolie absconse, bardée d’une lucidité évidente.

Franck Irle

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici