SCHULTZ AND FOREVER : Céline

0
28

(Cracki Records)

Aucun doute que pour faire une musique aussi saisissante, Schultz and Forever vient du froid. Le groupe danois mené par le prodige de 18 ans, Jonathan Schultz, invente en 5 titres, une délicate chevauchée dans les plaines brumeuses et mélancoliques. Au début du voyage, la longue introduction instrumentale « au fait » vient rappeler que le folk évanescent sera en vedette. Rapidement, la voix érayée et puissante du jeune artiste sur rythme dandinant envahit doucement les oreilles sur « Sociopathic Youth ». Les montagnes russes sont aussi impressionnantes sur « Death Rain » appuyé par un chœur fantastique et mystique. En dépouillant plus ses morceaux sur « Obscured » laissant place à un duo guitare voix tout aussi intéressant, Jonathan Schultz laisse libre cours à son ultime instrument, sa voix, ressemblant parfois à un Asaf Avidan & the Mojos du Canada. En résumé, « Céline », l’EP qui rend plus d’un mélomane heureux.

Solène Lanza

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici