SAORI JO : Home 2.17 A.M

0
37

Au royaume de Jo, on avait tout pour être heureux. Un nom exotique pour faciliter la recherche par algorithmes Google, des arrangements aux petits oignons et surtout, un pitch en béton armé : petite soubrette dans appartement insalubre invite ingénieur du son de Jeff Beck pour enregistrement album (à qui irez-vous faire croire ça ?) Or, s’il existait une recette miracle à l’art mineur, le monde n’aurait pas eu à souffrir de la rencontre entre le spermatozoïde de M. Bieber et l’ovule de Madame. Mais trêve de comparaison ignoble. Saori chante bien et elle compose de (très) jolis titres, empruntant tant à la pop 70’s qu’au folklore irlandais saupoudré de quelques « katebusheries ». Mais il manque un détail pour casser la baraque. Un vécu, une souffrance, une maladie orpheline… Rayez la mention inutile.

Dimitri Walas

www.saorijo.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici