MAÉSO : Ode à celles

0
66

(Ph production)

Le jovial Maéso revient avec une “Ode à celles” qu’il aime. Poète de la chanson française, Maéso intronise cette galette avec “Les exilés”, narrant le trajet de migrants et leur dure réalité. “Kimberley eyes”, balade blues, est une déclaration d’amour aux yeux de la belle, sur fond de riffs lancinant de guitare. “La pièce”, chanté façon Bashung, se laisse écouter avec délice. Le titre éponyme de l’album, résolument plus rock, vous emporte au son des riffs de guitare électrique.

“Utopie”, un brin hispanisant, là encore décrit l’espoir d’un avenir rayonnant. “Clocharde vagabonde” bascule de nouveau dans un blues langoureux et fragile. Plus nostalgique sur “Terre natale” et “Souviens-toi”, Maéso puise son inspiration dans sa propre vie. “Les regards brisés” clôt l’album au souffle du vent. En conclusion, “Ode à celles” est un album plein de sensibilité et de fragilité.

Céline Dehédin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici