DIDIER ROUSSEAU : C’est pour consommer de suite ?

0
102

(Autoproduction)

Ambiance feutrée et jazzy pour ce nouvel album de Didier Rousseau : “C’est pour consommer de suite ?”. Même si ces premiers coups de cœur musicaux ont été les icônes du rock (Rolling Stones, Beatles…), c’est bien dans le jazz que Didier Rousseau y exprime tout son talent. Dans ce nouvel album, “Le parti d’en rire”, en intro, dénonce les politiques avides de richesse et de pouvoir. Puis l’artiste nous emmène au “Bord de mer” le temps d’une balade qui swing. “Les ont dit, les non-dits”, appuyé par des chœurs féminins, expose les difficultés de communication entre humains qui peuvent engendrer des conflits, avec un brin d’humour. Les cuivres sont à l’honneur, bourrés d’arrangements sublimes. Place au tango sensuel sur “Le bon tempo”, qui narre les maladresses dans une histoire d’amour passionnée, sur fond d’accordéon. Le temps d’un slow, “Bienveillance” n’est pas sans rappeler les tubes de Sinatra, et vous invite à prendre soin de vous. Quatorze morceaux qui sauront vous emporter dans un univers doux et enveloppant, comme un instant cocooning.

Céline Dehédin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici