HILDEBRANDT : îLeL

0
26

(AT(h)OME)

#NVmagAlbum

Deuxième album pour Hildebrandt, “îLeL” est comme une introspection pour assumer une sensibilité à fleur de peau, un besoin viscéral, presque animal qui s’empare de son âme et de son corps. Là, l’artiste a eu besoin de graver dans l’espace physique, 12 chimères sorties de son esprit torturé. « Docteur » comme un appel à sa guérison, intronise le disque. Dans une pop efficace « Je suis deux » et « Garde tout bas » martèlent un post punk, « Travesti » fait voler en éclats les clichés sur les cabarets drag-queen. Homme à textes, homme fragile, homme libre, Hildebrandt, déconstruit le masculin/féminin. Sensible, il aime à évoquer cette grand-mère qu’il adorait sur « Emilienne », dont il ne possède plus que le souvenir mental. Invitant aussi, la chanteuse Kate Stables, à la voix cristalline pour les chœurs du disque. Enfin, véritable déclaration d’amour à sa fille, « Qui de nous », ferme le disque dans une mélodie douce et touchante. 

Céline Dehédin  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici