DEVI REED : Take It Ovaw

0
35

(Khanti/Pias) 

#NVmagAlbum

Devi Reed sillonne sur la scène reggae française depuis 2010, doté d’une grande volonté de réussir et d’évidentes capacités de travail, mais aussi de moyens qu’il a investi dans son premier groupe The Banyans. A force de promo, la mayonnaise a pris professionnellement et le groupe a enchaîné les tournées, artistiquement cependant impossible de s’échapper des poncifs du reggae jamaïquain qu’il essayait de ressusciter, le vécu et l’authenticité en moins. Cependant je suis admiratif du travail que Devi fournit même si la maturité artistique prend du temps à venir, à mon sens il tente de trop singer et peine à trouver son style surtout avec un chant en anglais qui ne sonne pas alors qu’il est plus convainquant quand il chante en français. Il fallait voir son rictus stressé quand je lui ai dit ça sur la place de mon village lors des balances, il a dû me prendre pour un vieux con quand je lui ai dit que 10 ans en musique c’est juste ce qui est nécessaire pour commencer à comprendre ce que l’on fait ! C’est pourtant vrai, d’ailleurs, avec des featuring bien choisis qui hissent la qualité, cet album tout à fait présentable et recommandable, constitue de loin son travail le plus abouti.

Emmanuel Truchet

NOTRE AVIS
Notre note
Article précédentSIMIA : Spécial
Article suivantKT GORIQUE : Akwaba
Je suis né sur la fin des années 60, ça veut dire beaucoup au niveau de l’horizon imaginaire et artistique. Pour des raisons que j’ignore j’ai toujours porté une part de négritude en moi et ma vie se construit entre influences culturelles méditerranéennes et africaines. Après avoir organisé de nombreux concerts, je travaille pour nouvelle vague depuis 2000 et aussi en tant que tour manager et conseiller artistique pour des groupes de Reggae du Sud Brésil (Djambi de Curitiba – PR et Afrodizia d’Itanhaèm - SP) depuis 2001. Notre dernier projet un album concept sur le thème de la paix avec 25 musiciens de 17 pays ! Mon histoire me porte vers toute sorte de Black Music avec une forte préférence pour le Reggae car des artistes qui parlent de retour à l’Afrique pour se construire autour d’autres valeurs moins matérialistes ça me parle forcément !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici