BRNS : Celluloïd Swamp

1
44

(Yotanka)

Groupe originaire de Bruxelles, BRNS distille son rock psyché indépendant depuis 10 ans maintenant… Il vient de sortir « Celluloïd Swamp », son quatrième album, enregistré entre Brooklyn (Studio G) et le sud de New York (Outlier Inn). La particularité de cet opus est la présence de synthétiseurs originaux et d’instruments de collection, que l’on peut retrouver dans chaque morceau de l’album. Fabriqué en trio, ce disque met également à l’honneur le timbre éthéré de Nele De Gussem, partenaire éclectique et voix du morceau « Light Houses ». 

En seulement, une petite semaine, BRNS a enregistré les 9 titres du disque, privilégiant l’instant créatif simplifié à l’extrême et l’urgence de créer ! La pochette, faisant échos aux mélodies simplistes, explore une réalité parallèle, un monde imprégné de couleurs étranges et de bonnes ondes psychédéliques. Puisant leurs influences dans la pop culture, BRNS dresse ici un concentré de mélodies insouciantes et acidulées, en anglais, et ponctuées de boîtes à rythmes. 

Céline Dehédin

 

 

1 COMMENTAIRE

  1. Mais… Il n’avait pas déjà fait l’objet d’une chronique le 13 décembre 2021 cet album?
    🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici