BEECHWOOD : Sleep Without Dreaming

0
106

(Sub Rosa Record)

“Sleep Without Dreaming” est déjà (!) le 4ème album de Beechwood. Les New-Yorkais ont accompli une trajectoire musicale impressionnante depuis “Trash Glamour” en 2016, un premier opus à la rage quasi stoogienne. Le diamant brut est désormais poli. Des chœurs, des arrangements folks, des mélodies parfois accompagnées d’un piano discret, des guitares qui hurlent moins… voilà les ingrédients d’un groupe qu’on pourrait croire assagi. 

Beechwood a ralenti le rythme, pris le temps de poser des guitares qui se répondent parfaitement derrière une section rythmique qui assoit le tout avec classe. Mais qu’on ne s’y trompe pas, on n’a quand même pas affaire aux Dandy Warhols non plus ! La voix est toujours éraillée, les feulements encore sauvages et le voile sombre de ceux qui « dorment sans rêver » bien présent. Les références sont plutôt à rechercher du côté de Jeffrey Lee Pierce et du Gun Club. Assurément un album qui compte déjà pour le best of 2022 !

Laurent Bruguerolle

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici