ASTÉRÉOTYPIE : Aucun mec ne ressemble à Brad Pitt dans la Drôme

0
74

(Air Rytmo & La Belle Brute)

L’artiste est souvent confronté à un consensus, celui de se conformer à un diktat qu’impose la norme. Avec le collectif Astéréotypie, priorité est donnée à une totale liberté. Avec ce troisième album, le groupe augure une sorte d’ars nova en rupture avec la monotonie ambiante. Musique post-punk aux textes surréalistes, avec ces émotions camouflées, chaque titre est un petit diamant taillé à vif. Justement Astéréotypie échappe à toutes les classifications. 

A la première écoute c’est leur approche lyrique qui déstabilise et c’est leur grande qualité, en s’opposant au conformisme. “Le Pacha” ou encore “20 Euros” sont dotés d’une synesthésie saisissante où les mots couplés à la musique, forment une entité homogène. Aucune  musique ne ressemble à Astéréotypie. Cette démarcation leur confère un statut d’autonomie artistique. Épaulés par deux membres du groupe Moriarty, l’intégralité du disque s’écoute comme un journal intime.

Franck Irle

www.facebook.com/Astereotypie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici