PRINCE : Dirty Mind

0
16

(Sorti le 08/10/1980)

Souvent considéré comme le seul véritable rival de Michael Jackson, Prince s’est imposé comme un provocateur et un génie de la musique. Entre rock, jazz et funk, le Kid de Minneapolis a sorti de nombreux albums durant sa carrière. Et c’est son troisième opus « Dirty Mind » qui le poussera sur le devant de la scène. Un album explicite, ouvertement sexuel et très controversé pour l’époque. À l’inverse de « For you » et « Prince », dans celui-ci l’artiste a acquis une grande confiance en soi. Cette assurance se traduit notamment par la pochette sur laquelle il pose en sous-vêtements. Mais son succès ne tient pas qu’à cela. La quasi totalité des morceaux sont eux-mêmes très osés. Sur les chansons « Head » et « Sister », l’artiste fait l’apologie du sexe oral et de l’inceste. 

La difficulté d’être un musicien noir à la fin des années 1970 n’était pas un obstacle suffisant pour Prince. Même si ses deux premiers albums n’ont fait que peu de bruit, avec « Dirty Mind » il a renversé la tendance. Cet opus fait passer un message d’amour et de paix. « Uptown » est un morceau utopique dans lequel il avoue rêver d’un monde où nous serions tous égaux, quelles que soient notre couleur de peau ou notre orientation sexuelle. Dans ce single, quand une femme lui demandera s’il est gay, il répondra « Elle n’est qu’une victime de la société et de tous ses jeux ». « Dirty Mind » est un album volontairement aberrant qui rejette les étiquettes, les restrictions et l’autorité, ce qui a valu au Kid de Minneapolis un public qui le soutiendra jusqu’à sa mort. 

Cédric Martin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici