ADG : Schizophrenic Conversations

2
17

(NB Records)

#NVmagAlbum #SudEst

Si, dans le domaine de l’art-thérapie, on ne se soucie guère de l’apparence de l’œuvre finale, ce n’est certainement pas le cas d’ADG. Deux ans, c’est le temps qu’il aura fallu à cet auteur compositeur, pour se dévoiler au travers d’une introspection généreuse et sincère. Créateur de multiples projets musicaux, ADG place les quatorze titres de son album « Schizophrenic Conversations » sur l’échiquier, sans bord, de ses émotions. Tout au long d’une série de révélations, le chanteur alterne les styles, brouille les pistes et déplace ses pièces de cases noires en cases blanches. Parfois pop explosive teintée de sonorités celtiques, parfois à la limite du blues et du gospel, la musique d’ADG est précise, originale et parfaitement produite. Surprise ultime, la voix de l’interprète, rappelant les tonalités de Jacques Brel, suffisent à hypnotiser l’auditoire. Les textes parlent d’eux même, « Me & The Devil » en intro, « Paris Brûle », seul titre en français, en outro ; « Schizophrenic Conversations » est un voyage dont l’esprit enflammé de son compositeur charismatique est le vaisseau.

Aurélie Kula

2 Commentaires

  1. Merci davoir trouvé des mots plus intelligibles que waouh et top pour décrire ce que je ressens depuis que cet album tourne en boucle dans ma voiture et à mon boulot…
    ADG mérite vraiment d’être connu et sûrement reconnu. N’hésitez surtout pas, c’est du bon !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici