LA MESÓN

0
77

Nichée dans la discrète mais incontournable rue Consolat, à Marseille, la Mesón n’est petite que par sa taille. Temple du flamenco et salle de concerts intimiste, la salle – qui fête ses 20 ans sous ce nom – a accueilli sur ses planches une flopée d’artistes aux styles et popularités des plus diverses. Sarah et Gilles, aux commandes, comptent parmi les indispensables de la culture musicale marseillaise. 

Dans le quartier central et agité des Réformés, voilà déjà vingt ans que Sarah et Gilles, binôme à la vie comme à la direction, œuvrent au déploiement culturel marseillais avec une ferveur inébranlable. Alors que la longue rue et ses pourtours s’animent de commerces “dans le vent” (entendra “bobo” qui veut), voilà une antre fidèle à elle-même. Les murs, avant que le couple ne les récupère en 2004, abritent l’école de danse El Boleco, dirigée par La Rubia, après avoir accueilli un centre culturel galicien des années durant. Alors que les murs transpirent encore l’Espagne, Sarah et Gilles ne peuvent imaginer renier l’empreinte du lieu. Ainsi, la salle est toujours un studio de danse, dont le large miroir est recouvert lors des soirées concert, et le plancher mué en scène. Des cours de danse flamenca y sont donnés à l’année, ainsi que les célèbres soirées Tablao chapeautées par de grands maîtres de cette culture, aussi bien en danse qu’en chant et musique. 

Pour ce qui touche purement à la programmation musicale, la salle intimiste n’est pas en reste : elle a vu en vingt ans défiler sur son plancher une liste d’artistes aussi faramineuse que pointue. Dénicheurs et férus de musique –  tant qu’elle est qualitative, le couple réussit chaque saison le pari de mêler la scène locale à l’ (inter)nationale, le jazz à la chanson, la musique du monde à la française, du plus intime au plus ambitieux des concerts. D’ailleurs, ils sont et ont été à l’origine ou partenaires de nombre de manifestations d’envergure, à Marseille ; citons au hasard Le Son de notre Canebière, les festivals Au Large, Jazz sur la Ville, And in the Other Hand… Depuis la rentrée 2023, la Mesón est l’une des quatre têtes pensantes de la Responsabilité des Rêves, coopération imaginée par Grand Bonheur et aux manettes de la nouvelle formule de l’Espace Julien. La programmation se fait avec une alternance de concerts en partenariat ou non et de soirées Tablao. Cette reprise se promet explosive, avec un concert de la réunionnaise Maya Kamaty, dans le cadre du festival Avec le Temps. 

Lucie Ponthieux Bertram 

lameson.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici