OCÉANE DA SILVA

0
67

Chargée de communication chez Lékipsud (Nice – 06)

facebook.com/LekipSud

Ta personnalité, ton parcours ? 

Pour assouvir ma soif de découvrir le monde et de le comprendre, j’ai d’abord fait des études de journalisme. Puis je me suis doucement redirigée vers la communication. J’ai toujours été certaine qu’elle me permettrait de mettre en avant des équipes, des projets, des entités aux valeurs qui m’animent. Le hasard de la vie a fait que j’ai rencontré l’incroyable Lékipsud : des membres passionnés par l’envie de proposer une scène aux rappeurs émergents de la région. Depuis bientôt quatre ans, nous travaillons ensemble, avec nos différentes compétences pour mener à bien cette mission.

Ta playlist:

Disque : Trois albums coup de coeur pour trois humeurs différentes : « Motomami+ » de Rosalía pour danser à n’en plus s’arrêter, « Hiver à Paris » de Dinos quand la mélancolie vient et « Les larmes du Soleil » de Dajak pour voyager même en restant au bureau. Et je ne veux pas répondre à cette question sans mettre en avant des oeuvres artistiques qui viennent du sud (et qui me touchent personnellement) : l’EP d’Adrï « Où ça mène », la chanson « Millionnaire » de Phara et de Norhvn, le single « Coeur Light » de Siloh ou encore dans un autre style, la proposition musicale de l’artiste Nyu, qui est à suivre de près.

Film : Je suis très mainstream en matière de film. « Le voyage de Chihiro » m’a beaucoup marquée quand j’étais plus jeune, ainsi que la saga Harry Potter.

Livre : Je lis en ce moment « Klara et le Soleil » de Kazuo Ishiguro, mais c’est le très célèbre livre de Paulo Coelho « L’alchimiste » qui m’a donné le goût de la lecture et particulièrement des contes philosophiques.

Concert : J’ai vraiment pris une claque émotionnelle en ayant assisté au premier Bercy de Laylow, puis à celui de Dinos. À l’échelle locale, je suis toujours impressionnée par la force de créativité et d’intention des rappeurs au tremplin organisé par Lékipsud : Kick Ça.

Ta plus grande émotion musicale ?

Difficile d’en définir une. Mes émotions se multiplient facilement lorsque je suis face aux performances des artistes musicaux. J’ai pu sentir quelques larmes couler lorsque j’ai vu Yseult à Cannes. J’ai ressenti tout l’amour donné par Ichon lors de son concert à Nice également.

Ton espoir pour le futur ? 

Mon espoir se résume en 3 mots : inclusion, respect et culture. Inclusion car je suis convaincue que c’est en acceptant l’autre dans son entièreté et en le traitant de manière égale, que l’humain pourra avancer. Le respect de l’environnement et de notre terre : l’urgence est là. Et enfin, une culture encore plus mise en avant pour faire du bien aux âmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici