PRINTEMPS DES ARTS DE MONTE CARLO

0
49

Du 13/03 au 04/04/24 à Monaco (98).

Poursuivant un itinéraire tracé sous la houlette de Bruno Mantovani, directeur artistique depuis trois ans maintenant, Le Printemps des Arts de Monte-Carlo revient pour une quarantième édition, marquée, comme il en a l’habitude depuis ses origines, par une pluridisciplinarité assumée. Deux thématiques s’y taillent la part belle : “Ma fin est mon Commencement” et  » Le Chant de la Terre ». Si le premier concept se veut symbole de la fin et du début de la production musicale d’un compositeur, à travers une œuvre cyclique marquant l’intemporalité, le second se révèle être une référence à Gustav Mahler, impliquant l’évolution dans l’âge d’une personne ainsi que son rapport à la Terre et au Monde. Fusion entre musique et arts visuels : l’affiche du festival, vecteur de cet univers, est illustrée par les photographies du Brésilien Sebastião Salgado. Hommage, une projection du film “Le Sel de la Terre” de Wim Wenders lui sera consacré le 17 mars. Côté arts plastiques, trois compositeurs s’inspireront de l’art de Pier Paolo Calzorali en proposant un parcours musical. Le festival s’ouvre donc à d’autres formes d’expressions en stimulant nos sens, avec, notamment, la gastronomie, une conjonction entre le goût et l’ouïe, un menu en musique du chef Yannick Alléno : six plats, six vins, six œuvres à écouter. Une harmonie créée entre ce que l’on goûte et ce que l’on écoute. Concernant l’odorat, la parfumerie sera à l’honneur avec l’interprétation olfactive de Clémence Besse du “Chant de la Terre”. 

Côté musique, deux réquiems contemporains, seront proposés par l’Ensemble Gilles Binchois et Pierre de la Rue. Trois cartes blanches, Laurence Equilbey (Schubert et Mozart), Henri Demarquette (Johann Sebastian Bach), Quatuor Modigliani (Schubert et Mendelssohn). En jazz, Maroussia Gentet, Quatuor Parisii, Karol Mossakowski et Varduhi Yerisyan. The Amazing Keystone Big Band interprétera “Le Carnaval des Animaux” ainsi que des œuvres de Count Basie. Le public pourra assister à l’opéra (légende aborigène) composé par Sophie Lacaze, « L’Étoffe Inépuisable du Rêve”. La danse sera à l’honneur avec l’Ensemble Unisoni sous la direction du Maître de ballet Anouk Mialaret, à travers un bal renaissance au cours duquel le public se verra invité à venir participer. Des siestes musicales seront proposées par le flûtiste et compositeur Fabrice Jünger. Pour clôturer le festival, le spectacle lyrique en duel avec Cécilia Bartoli et la présence exceptionnelle du comédien John Malkovich présenteront “The Master’s Voice”. Ateliers participatifs, masterclass, tables rondes et conférences, club de mécènes, before et after, moments d’échanges entre les festivaliers et les artistes, seront organisés tout au long du festival.

Le festival le Printemps des Arts c’est avant tout la primauté d’une programmation à nulle autre pareil, vingt-cinq concerts, dix-sept lieux, cinq cents musiciens. Cerise sur le gâteau, tous les concerts sont gratuits pour les moins de 25 ans, sur inscription.

Aurélie Kula

printempsdesarts.mc

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici