TAGADA JONES

0
122
 Le 18/12/2021 au Trianon – Paris (75).
Je suis au 80 boulevard Marguerite Rochechouart à Paris. Je découvre cette luxueuse salle du Trianon. Quel endroit splendide : la chaleur du velours bordeaux se mélange parfaitement avec la beauté froide du marbre. Il est incroyable de se dire que ce soir cet endroit théâtrale va bientôt vibrer au son très punk rock de 2 groupes endiablés.
19 h 30 : ils sont venus tout droit de Bretagne, nous apporter « La Solution ». Ce sont des « Machines de Guerre » qui boivent « La Bière » en rythme . Le public est « Rediaboliser » et « Viens chercher Pogo » se fait de plus en plus présent, ça se bouscule dans la foule. Avec « La Force », « L’étincelle au Brasier » est allumée. Ils ne cachent pas leur lutte contre « La Marine » et comme « Fangio », Darcy affirme haut leurs couleurs de rockeur.
Ils sont trempés de sueur, et le public est extra chaud pour la suite.
20 h 30 : vite, on change d’instruments et de décor. On installe des bidons et des chaises avec des chevalets, signe que les sons vont se mélanger d’ici peu. Une grande toile se fait pendre, on peut y lire… Attention… Tagada… Tagada… Jones !
Et oui le légendaire groupe de punk rock métal qui a déjà fait hurler le Hellfest, donne son dernier concert de l’année ici ce soir à Paname.
20 h 55 : c’est parti, la soirée devient  » À Feu et À Sang » dès qu’ils posent pieds sur scène. Les patrons sont là !
Ils seront accompagnés « Des Bidons De L’an Fer » sur  » Le Dernier Baril « , ce qui apporte un côté musical percutant et prenant. Les bidons ont été repérés par Tagada au festival « Les feux de l’été » en Vendée et depuis, ils les accompagnent sur certains concerts. Un ensemble de cordes vient également apporter un côté atypique à leurs mélodies sur « Combien de temps » secondé par un piano. On retrouvera les bidons, les cordes et le piano sur d’autres titres comme  » Vendredi 13″ et « Tout Va Bien ». Avec la chanson « Mort Aux Cons », tout est à son maximum, la pyrotechnie déjà présente explose encore plus, les bidons martèlent tellement fort que leurs bâtons cassent, les cordes s’affolent… Le Trianon a « Le Feu Au Poudre », le sol tremble sous nos pieds. « Juliette et Karim « prennent la vague au-dessus du public. Mais que se passe-t-il ? » Nous Avons La Rage « ce soir avec beaucoup d’espoir.
Je tiens à faire honneur au texte de » Elle Ne Voulait Pas « . Il parle du droit des femmes. Tagada Jones est un groupe très engagé dans plusieurs sujets sensibles. Ce titre est juste et prenant. Je termine l’année sur ces paroles : » Et même si pour toi ça n’a pas de sens. Il ne faut pas se fier aux apparences. J’espère que t’écouteras cette chanson. Faudrait pas donner raison à tous les cons »
Bonne année et à bientôt avec Tagada Jones, Darcy et tous ceux qui véhiculent de beaux messages à travers des styles différents, mais toujours de façon artistique en musique.
Valérie Loy 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici