JAZZ A SAINT REMY DE PROVENCE (Jour 3)

0
81

Le 16/09/2023 à l’Alpilium – Saint Rémy de Provence (13).

Le temps est plus qu’incertain mais la salle de l’Alpillium est comble pour accueillir « Les Pianos de Gainsbourg » proposé par André Manoukian. Il a choisi pas moins de quatre chanteuses pour son hommage au compositeur de la rue de Verneuil. Le set démarre en trio avec Gilles Coquard à la contrebasse et Pierre Alain Tocanier à la batterie, “La femme des uns sous le corps des autres”, façon piano-bar comme le grand Serge à ses débuts. Suivent deux autres titres qui permettent au pianiste de se transformer en conteur. Période bleue et film noir. Puis chacune des chanteuses (dûment introduite par André Manoukian) vient interpréter deux titres. « Je suis venu te dire que je m’en vais » pour Deborah Leclercq. « Black Trombone » pour Nesrine (elle s’accompagne au violoncelle). « La chanson de Prévert » pour Elodie Frégé. « Baby Alone in Babylone » le plus beau moment du concert chanté avec beaucoup de sensualité par Awa Ly qui nous fait chalouper plus tard avec sa « Couleur Café ». Les quatre filles se retrouvent pour un final qui ne peut être autre que « La javanaise ».

Toute la salle est debout, chante, danse, applaudit à tout rompre. Une belle réussite populaire qui vient clore ce festival. On regrettera tout de même certains dérapages sexistes d’un goût plus que douteux d’André Manoukian. Mais dehors, sur le parvis, nous attend un after, de la musique de Jean-Jacques Taïeb et son trio. Tiens on retrouve « Couleur Café » pour nous guider dans la nuit. Les bénévoles, les organisateurs toujours souriants peuvent aller se reposer.

Jacques Lerognon

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici