THE CRUMBLE FACTORY : Darling Limonade

0
82

(Le Pop Club Records / Toolong Records)

#NVmagAlbum

Il m’arrive souvent de douter de l’utilité des réseaux sociaux, or à titre d’exemple, c’est par le biais d’un contact que j’ai découvert l’énigmatique album de The Crumble Factory. Derrière une pochette dénuée de tout indice, il est un monde musical foisonnant de sonorités fascinantes qui dès la première écoute vous happe, avec ce sens méticuleux de la mélodie qui fait preuve d’une flagrante inventivité. Porté avec brio par Rem Austin, le quatuor toulousain s’aventure en dehors du prévisible couplet/refrain dans une approche de déstructuration où les dissonances se mêlent habilement avec les lignes vocales. Car oui, il est question de fabrique dans le sens noble du terme, celle d’une orfèvrerie qui depuis son atelier tisse une trame indie psychédélique, une power pop picturale aux couleurs édulcorées, évocatrice d’un passé plus que présent. Il y a quelque chose d’euphorisant dans chacun des titres, comme sur le sublime « Grand Parade » une délicieuse addiction dans laquelle on aime se lover. C’est une œuvre indispensable qui se doit d’être écoutée dans son intégralité.

Franck Irle

 

NOTRE AVIS
Notre note
Article précédent7 WEEKS : Sisyphus
Article suivantSILENCE RADIO : Le Rock Est Mort
Passionné de musiques en tous genres, l'écriture a toujours été une complice inavouée. En quête constante de nouvelles découvertes, j'assouvis ma curiosité par une overdose musicale quotidienne. J'ingurgite tel un boulimique, bouquins, disques et  cinémas, avec un penchant pour la culture underground.
the-crumble-factory-darling-limonade(Le Pop Club Records / Toolong Records) #NVmagAlbum Il m’arrive souvent de douter de l’utilité des réseaux sociaux, or à titre d’exemple, c’est par le biais d’un contact que j’ai découvert l’énigmatique album de The Crumble Factory. Derrière une pochette dénuée de tout indice, il est...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici