SIN SHAKE SIN : Lunatics And Slaves

0
36

(CD Baby)

[rating:3/5]

#NVmagAlbum

Sous l’énigmatique nom Sin Shake Sin se cache le projet auto-produit de Stacy Hogan, qui, après des années passées à composer pour des séries et publicités télé, se décide à lancer son album solo avec « Lunatics And Slaves » dans le but de marier ses influences industrielles et indie pop. Oscillant entre des mélodies rappelant Nine Inch Nails, Live ou Candlebox, voire parfois même VAST, KMFDM ou System Of A Down (sans trop forcer sur les guitares électriques), il développe un format hybride résolument accessible qui se rapproche parfois du 4ème album de Marilyn Manson, « Mechanical Animals », même si Cubanate ou Front Line Assembly reprenant Katy Perry ou Shania Twain serait souvent plus exact ! Et pourtant, un rythme sous-jacent récurrent nous rappelle presque inconsciemment les chants négro-spirituels ou miniers tels que « Dry Bones » ou « Sixteen Tons ». Les esclaves du titre de l’album ne sont jamais bien loin et les paroles dénonçant l’idiocratie rampante en renforcent l’idée.

Christopher Mathieu

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici