FOREST POOKY : Violets are red, roses are blue and dichotomy

0
53

(Pias)

Songwriter franco-américain né aux USA mais qui a grandi en Ardèche, Forest Pooky sort son deuxième album. Dix ans le séparent de son prédécesseur, mais ce n’est que pour délivrer un concentré de ballades pop. Mélodiquement proche des Beach Boys et des Beatles, cette galette sait vous ravir par la richesse des harmonies vocales. Ainsi, “If I get sick of it” explique que l’artiste se projette dans l’avenir, et que le jour où il n’aura plus rien à exprimer, il arrêtera l’aventure musicale. “Marvellous” expose la maladresse de Forest lors de sa première rencontre avec sa dulcinée.

L’énergie rythmique du disque fait écho à l’univers de Green Day, avec cette patte mélodique que seuls les californiens savent si bien faire. Plus folk sur “Jojo”, Forest Pooky dénonce les haters des réseaux sociaux. Ce qui caractérise “Violets are red, roses are blue and dichotomy”, c’est cette fraîcheur adolescente dans les mélodies, alliée à la profondeur des textes. Un album plein de maturité émotionnelle, que l’on retrouve à travers “Voice of silence” ou “I know what love is”.

Céline Dehédin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici